BFM Patrimoine

Centrales nucléaires: négociations au point mort entre EDF et le Royaume-Uni - sources

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Les négociations entre le gouvernement britannique et EDF (EDF.FR) concernant la construction de quatre centrales nucléaires de nouvelle génération achoppent sur le taux de rendement demandé par le groupe français, ont indiqu

PARIS (Dow Jones)--Les négociations entre le gouvernement britannique et EDF (EDF.FR) concernant la construction de quatre centrales nucléaires de nouvelle génération achoppent sur le taux de rendement demandé par le groupe français, ont indiqué à Dow Jones Newswires deux personnes proches des négociations, en requérant l'anonymat.

Ces deux personnes ont indiqué que les autorités britanniques avaient rejeté la demande d'EDF d'obtenir au moins 10% des profits, un montant qu'EDF juge essentiel pour attirer un autre partenaire et s'assurer de la pérennité du projet.

"Le gouvernement britannique a proposé un taux de rendement inférieur à 10% et personne [chez EDF] ne pense pouvoir attirer de nouveaux investisseurs, qui sont nécessaires pour que le projet soit viable, avec un tel niveau", a indiqué l'une de ces sources, sans préciser le taux exact proposé par le Royaume-Uni.

"Pour l'instant, les négociations se passent mal", a indiqué une autre personne, ajoutant qu'EDF pourrait se retirer du projet s'il n'obtient pas le taux de rentabilité qu'il juge souhaitable.

Le ministère britannique de l'Energie n'a pas pu être joint lundi en fin d'après-midi.

-Géraldine Amiel, Dow Jones Newswires; geraldine.amiel@dowjones.com

Selina Williams a contribué à cet article depuis Londres.

(Version française Marc Daniel)

(END) Dow Jones Newswires

March 11, 2013 14:23 ET (18:23 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-