BFM Patrimoine

CAC40: termine dans le vert malgré le repli des pétrolières.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le CAC 40 termine la séance dans le vert, l'indice phare grappille 0,44% à 4.631,43 points. Les marchés d'actions américains évoluent en ordre dispersé jeudi matin, le Dow Jones parvient encore à grignoter 0,2% à 17.221

(CercleFinance.com) - Le CAC 40 termine la séance dans le vert, l'indice phare grappille 0,44% à 4.631,43 points. Les marchés d'actions américains évoluent en ordre dispersé jeudi matin, le Dow Jones parvient encore à grignoter 0,2% à 17.221 points, mais le Nasdaq Composite recule de 0,3% à 4621,5 points.

'L'optimisme de la Fed (NDLR: pour rappel, son comité de politique monétaire s'est réuni hier soir) fait rejaillir le spectre d'une augmentation prochaine des taux directeur aux Etats-Unis. Par ailleurs, la situation de la Grèce continue d'inquiéter les investisseurs même si les marchés ont jusque-là bien réagi', commente-t-on chez Saxo Banque.

Le torchon ne brûle pas (encore ?), mais force est d'admettre que les négociations avec la Troika n'auront rien d'une formalité. Bruxelles a en outre haussé le ton par la voix du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, lequel a appelé a Grèce à 'respecter les autres, les opinions publiques et les parlementaires du reste de l'Europe' dans un entretien accordé au Figaro et exclut l'hypothèse d'une suppression de la dette précitée, même si 'des arrangements sont possibles'.

Nonobstant le 'cas grec' et le discours de la Fed, qui n'a toutefois pas apporté de précisions calendaires quant à une remontée des taux, 'le cocktail BCE, baisse du pétrole et baisse de l'euro devrait commencer à produire des effets euphorisants sur les prochains résultats', assurent les équipes de Barclays.

Pour l'heure, le sentiment économique s'est légèrement amélioré sur le Vieux Continent en janvier. Les indices ESI de la Commission européenne qui le mesure ont en effet grimpé de 0,6 point à 101,2 points dans la zone euro et de 0,5 point à 104,6 points dans l'Union européenne.

L'Allemagne a de surcroît fait état de 8.000 chômeurs de moins au mois de janvier, selon des données corrigées de variations saisonnières. 'Les tensions sur le marché du travail constituent une bonne nouvelle pour l'économie, puisqu'elles soutiennent la confiance des ménages ainsi que la croissance des salaires et donc la consommation privée', a décrypté Natixis.

Enfin, aux Etats-Unis, le Département du Travail a recensé 265.000 nouveaux inscrits hebdomadaires au chômage, nettement moins que les 301.000 attendus par les économistes. Les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis ont en revanche reculé de 3,7% entre novembre et décembre, contre +0,5% anticipé, a rapporté la National Association of Realtors (NAR).

Sur le front des valeurs, Vallourec décroche de 3,8% dans le sillage de l'annonce d'une dépréciation jeudi de plus d'un milliard d'euros. Total (-1,4%), Technip (-1,9%) et CGG (-6,3%) sont les victimes collatérales de cette énième mauvaise nouvelle du fabricant de solutions tubulaires premium et plus encore des mauvais comptes trimestriels de Royal Dutch Shell.

Citi a réitéré jeudi sa recommandation d'achat sur STMicroelectronics assortie d'un objectif de cours de 7,5 euros après ce qu'il qualifie de 'bons chiffres (trimestriels) dans leur ensemble'.

Tout en maintenant sa position 'neutre' sur Orange, UBS remonte son objectif de cours de 11,6 à 15,9 euros, dans le sillage d'une révision de ses estimations pour l'opérateur télécoms historique français.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance