BFM Patrimoine

CAC 40: un peu lassé par les problèmes politiques.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les incertitudes politiques de part et d'autre de l'Atlantique plombent le moral des investisseurs, lassés de ces interminables discussions. Vers 14h00, le CAC 40 grappille 0,3% à 3710 points, tandis que le FTSE et le DAX recu

(CercleFinance.com) - Les incertitudes politiques de part et d'autre de l'Atlantique plombent le moral des investisseurs, lassés de ces interminables discussions.

Vers 14h00, le CAC 40 grappille 0,3% à 3710 points, tandis que le FTSE et le DAX reculent respectivement de 0,4% et 0,3%.

'Les marchés restent fragilisés par la situation politique en Italie, toujours dans une impasse depuis les élections législatives du week-end dernier', souligne Barclays Bourse. Le pays a encore dix jours pour former une coalition stable, faute de quoi de nouvelles élections pourraient être organisées.

Aux Etats-Unis, les gérants indiquent que 'le président Barack Obama a accusé les républicains d'être responsables de l'échec des négociations visant à éviter un gel automatique de 85 milliards de dollars de crédits publics et a prévenu que cela aurait des répercussions sur la classe moyenne et sur l'ensemble de l'économie américaine'.

Prochaine échéance, le 27 mars. Date à laquelle la continuing resolution (loi qui attribue des fonds aux différents ministères, agences ou programmes fédéraux, en l'absence de lois d'appropriation) prend fin, bloquant en partie l'action du gouvernement.

Par ailleurs, Aurel BGC précise que es ministres des Finances doivent participer aujourd'hui à une réunion de l'Eurogroupe qui abordera les conditions d'un plan d'aide pour Chypre, estimé à 17 milliards d'euros, dont jusqu'à neuf milliards pour les banques. 'La réunion sera aussi marquée par des discussions sur l'Irlande et le Portugal qui demandent une hausse du plan d'aide afin d'étaler dans le temps leurs efforts budgétaires et moins peser sur la croissance des pays', ajoute le bureau d'études.

Les investisseurs seront en outre dans l'attente de la publication des chiffres de l'emploi américain vendredi. 'Les créations d'emploi devront rester soutenues pour nourrir la consommation et le taux de chômage doit rester stable pour que le Fed continue son QE', explique Aurel BGC.

Parmi les valeurs en hausse, France Télécom se distingue en particulier (+6,3% à 7,7 euros), Morgan Stanley étant passé de 'sous-pondérer' à 'surpondérer' sur le titre avec un objectif de cours à 9,6 euros, contre 8,9 euros précédemment.

Le titre Crédit Agricole avance de 1,4% à 7,1 euros, alors que Moody's a relevé à 'stable' sa perspective attachée à la note du groupe bancaire français.

Eurofins Scientific s'adjuge 4,1% à 160,2 euros, après la publication de ses résultats annuels 2012, marqués par l'atteinte d'un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros avec un an d'avance.

Arkema perd 3,5% à 74 euros. HSBC a réitéré ce matin son opinion 'neutre' et fixé son objectif de cours à 85 euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance