BFM Patrimoine

CAC 40: les bancaires contrebalancent de pauvres résultats.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris est en très légère hausse jeudi en début de séance, les valeurs bancaires volant heureusement au secours de l'indice après une vague de résultats d'entreprises moins bons que prévu. Vers 10h30, le CAC

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris est en très légère hausse jeudi en début de séance, les valeurs bancaires volant heureusement au secours de l'indice après une vague de résultats d'entreprises moins bons que prévu.

Vers 10h30, le CAC 40 progresse d'à peine 0,1% à 4264,7 points.

Société Générale signe la plus forte hausse de l'indice et gagne 2,1%, tandis que BNP Paribas prend 2% et Crédit Agricole 1,7%.

La Banque centrale européenne (BCE) a présenté hier les grandes lignes de son programme sur la qualité des actifs des banques européennes (AQR), qui prévoit notamment que les fonds propres des établissements devront représenter 8% de leurs actifs.

Si cette requête peut paraître contraignante pour bon nombre de groupes bancaires européens, les stratégistes estiment qu'il pourrait s'agit d'une mesure positive pour le secteur sur le long terme.

Les autres grandes places européennes sont également soutenues par leurs composantes financières, Londres reprenant 0,2% et Francfort avançant de 0,4%.

La vigueur du compartiment bancaire européen permet de compenser des indicateurs d'activité PMI sans grand éclat et, surtout, des résultats d'entreprises globalement inférieurs aux attentes.

'Les derniers messages envoyés par les entreprises sur la marche de leurs affaires sont souvent négatifs', constate ce matin Arnaud Poutier, le directeur d'IG France.

'A ce stade d'une phase de reprise cyclique, on devrait portant assister à des révisions à la hausse', rappelle-t-il.

Sur le CAC, Gemalto chute de 4,4% après la publication d'un chiffre d'affaires de troisième trimestre en hausse de 10% et à taux de change constants, un niveau inférieur de 6% au consensus.

Essilor après avoir averti que la croissance organique ne devrait être que de l'ordre de 6% cette année, alors que le groupe tablait auparavant sur une croissance 'proche' de 7%.

Pernod Ricard cède 2,8% après avoir publié des ventes en-dessous des attentes pour son premier trimestre 2013/2014, clos fin septembre.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance