BFM Patrimoine

Impôts: salariés, et si vous déclariez vos frais réels?

La grande majorité des contribuables choisit l'abattement de 10%

La grande majorité des contribuables choisit l'abattement de 10% - Philippe Huguen-AFP

Les déclarations de revenus vont arriver ou seront en ligne en avril chez les contribuables. Ces derniers ont-ils intérêt à choisir l'abattement de 10% pour frais professionnels ou bien à opter pour la déduction de leurs frais réels?

Comment réduire au maximum son revenu imposable? Ce sera le sport national dans quelques semaines, lorsque les déclarations de revenus vont arriver au domicile des contribuables.

L'un des moyens traditionnels est de déduire ses frais professionnels, transports, repas, vêtements, formation... de ses revenus salariaux. En fait, le fisc le fait d'office pour les salariés en appliquant la fameuse déduction de 10% pour frais professionnels.

Mais ce n'est pas forcement la solution la plus avantageuse pour les contribuables. Il existe en effet une autre option: déclarer ses frais réels. Une solution qui évidement nécessite de conserver ses justificatifs tout au long de l'année. 

12.157 euros maximum pour l'abattement de 10%

L'abattement de 10% pour les salariés (et certains gérants et associés de sociétés) concerne les frais de déplacement du domicile au lieu de travail, les frais de restauration dans l'entreprise, ou encore l'achat de documentation personnelle.

Cet abattement est plafonné à 12.157 euros pour les revenus 2014. Ce qui signifie qu'au delà de 121.570 euros de salaires annuels déclarés, il ne joue plus.

Cependant, les remboursements pour frais que verse directement l'employeur durant l'année ne sont pas imposables à condition qu'il s'agisse bien de dépenses à caractère professionnel, et qu'elles ne soient pas déjà prises en compte dans l'abattement de 10%.

Si vous estimez que vos frais professionnels sont supérieurs à 12.157 euros, vous avez intérêt à passer au système des frais réels. C'est souvent le cas pour les salariés se rendant à leur travail en voiture ou en moto: toutes les dépenses (carburant, entretien, assurance....) sont déductibles sans limite dès lors que la distance entre le domicile et le travail ne dépasse pas 40 kilomètres (80 kilomètres pour un aller-retour). Au delà, la règle est plus compliquée.

Pour faciliter le calcul de ces frais de transport, le fisc édite chaque année des barèmes kilométriques en fonction de la puissance des véhicules utilisés.

4,60 euros le repas à domicile

Les frais de transport sont pas les seuls à être déductibles. Dès lors que vous pouvez prouver qu'ils concernent bien votre activité, les frais de formation, d'études, de déplacements professionnels, d'achat de matériel ou de documentation, d'habillement le sont aussi. De même que ceux de double résidence s'il s'agit d'une nécessité ou lié à l'activité professionnelle des deux membres d'un foyer. Vous pouvez également déduire vos rachats volontaires de trimestres de retraites (dans la limite de 12). 

Concernant les frais de nourriture, le fisc autorise à déduire la part des frais de repas excédant le coût d'un repas pris à son domicile, à condition bien sûr de ne pas pouvoir rentrer chez soi déjeuner.. Jusqu'à présent, l'administration fiscale estime le prix de ce repas à domicile à.... 4,60 euros! 

Bien que salarié, si vous avez besoin d'un local pour exercer votre activité professionnelle, vous pouvez déduire les frais engagés à cet effet. C'est le cas du loyer, des charges, des dépenses d'entretien, de réparation.... Si vous travaillez en partie à votre domicile tout en étant salarié, le fisc vous autorise à déduire une fraction des dépenses engagées, égale au rapport entre la surface utilisée et la surface totale du logement. 

Option annuelle

Sachez que l'option pour frais réels est annuelle, et donc qu'elle doit être renouvelée à chaque déclaration de revenus. A défaut, le fisc appliquera l'abattement de 10%.

Il faut naturellement inscrire le montant des frais sur la déclaration de revenu ou sur une note annexe. Il n'est pas nécessaire de joindre les justificatifs, mais gardez-les au moins trois ans, le fisc pouvant vous les demander durant ce délais. 

Si vous optez pour les frais réels, vous devez ajouter à vos salaires imposables la totalité des allocations et remboursements pour frais d'emploi versés par votre employeur. Y compris l'avantage que constitue la mise à votre disposition d'une voiture pour vos déplacements professionnels.

P.C