BFM Patrimoine

Une commune bretonne offre ses terrains pour 1 euro le m2

Le village de Berrien tente d'attirer les acheteurs.

Le village de Berrien tente d'attirer les acheteurs. - Google Maps

Le conseil municipal de Berrien, petite commune du Finistère, a décidé de vendre dix parcelles constructibles à un prix défiant toute concurrence.

Leur objectif : sauver l'école du village. Et la méthode, redoutable, devrait faire mouche ! Selon Le Télégramme, la mairie de Berrien, dans le Finistère, a tout simplement décidé de vendre dix terrains viabilisés et constructibles, au prix très modique de 1 euro le mètre carré.

Selon le quotidien, les habitants s'opposent à la suppression d'une classe dans la commune, à cause de la nouvelle carte scolaire. "On lutte pour nos classes", déclare au quotidien le maire de ce village de moins de 1.000 habitants, Paul Quéméner, et sa première adjointe, Marie-Pierre Coant, défendant l'initiative de la bourgade.

Nouvelle approche de communication

Après plusieurs vaines manifestations, les habitants ont décidé une nouvelle approche de communication. Le conseil municipal a donc acté la cession de ces terrains de 800 m² en moyenne à 800 euros environ. Un prix dix fois fois inférieur à leur véritable valeur, estimée à 9,50 euros le mètre carré.

"Ils espèrent ainsi que le lotissement communal de Liorz an ti (le verger de la maison, en breton), qui jouxte l'école, se remplira rapidement et accueillera des familles dont les enfants grossiront les effectifs de maternelle et de primaire", rapporte le quotidien. La même expérience a été tentée récemment par deux communes du Calvados, rappelle 20 Minutes. Elle s'est révélée positive.

Léo Monégier