BFM Patrimoine

Une Américaine vend sa ville 8 millions de dollars

Le village de Cal-Nev-Ari est à vendre.

Le village de Cal-Nev-Ari est à vendre. - David Bercker - AFP

"Nancy Kidwell a créé Cal-Nev-Ari, un village de 350 personnes dans le Nevada. À 78 ans, elle aimerait bien passer la main."

Pour 8 millions de dollars, il est possible d'acheter Cal-Nev-Ari. Cette petite ville des États-Unis a été fondée en 1965 par Nancy Kidwell et son mari Slim. Si ce n'était à l'époque qu'un petit lopin de terre avec un aéroport désaffecté, c'est aujourd'hui un village de 350 habitants avec un motel, un bistro, une poste, une aire de camping, une caserne de pompiers et un système d'assainissement. Mais ce qui en fait sa vraie valeur, c'est surtout son casino. Cal-Nev-Ari se situe, en effet, dans le Nevada, état où les casinos sont rois.

D'ailleurs, il y a des années, Nancy Kidwell avait déjà failli vendre Cal-Nev-Ari et ses 2,5 km2 au bord de l'autoroute US 95, prêts à construire, pour 17 millions de dollars. Deux promoteurs immobiliers s'étaient lancés dans une guerre d'enchères, mais l'effondrement du marché immobilier avait torpillé l'opération.

Outre son casino, l'autre point fort de ce petit village est sa proximité avec Las Vegas. Cal-Nev-Ari se situe à une heure de route de la capitale américaine du jeu. Beaucoup de visiteurs atterrissent avec leurs avions privés ou font une escale en voiture avant de repartir. Sur les 350 habitants, beaucoup possèdent un jet dans leur jardin.

À 78 ans, Nancy Kidwell peine à travailler 7j/7 pour gérer 22 employés, pour endosser tour à tour les habits de maire, de commissaire de police et de femme d'affaires. Heureusement, la vendeuse a d'ores et déjà reçu des offres et elles ne manquent pas d'originalité. Certains voudraient transformer Cal-Nev-Ari en école de survie en conditions hostiles, en champ de tir, champ d'énergies renouvelables, ferme de marijuana ou ranch pour cowboys urbains.

Le désert a pris vie

Née dans l'Utah, un état voisin du Nevada, Nancy Kidwell s'est ensuite installée en Californie, où elle a gagné assez d'argent comme secrétaire d'un aérodrome pour prendre des leçons de pilotage. C'est ainsi qu'elle a rencontré Slim Kidwell. Elle avait 28 ans, lui 62, et ils ne se sont plus quittés. Un jour, Slim s'est égaré lors d'un vol de retour vers la Californie depuis le Minnesota (nord) et est passé au-dessus de l'aéroport militaire désaffecté, qu'il a ainsi découvert et où il allait miser ensuite son avenir. Le couple s'est d'abord installé dans un vieux semi-remorque abandonné par des cowboys du Wyoming.

Pour devenir propriétaires de ce terrain ayant appartenu au gouvernement, ils devaient y installer un approvisionnement en eau et faire pousser des récoltes pendant au moins une saison. Tout en travaillant la terre et en remorquant des citernes d'eau de 200 litres, ils faisaient connaissance avec leurs nouveaux voisins: rats, écureuils, lièvres, coyotes et quelques vaches. Petit à petit, le désert a pris vie. Le couple a construit un parc à maisons préfabriquées, des hangars aériens, une station d'essence, le casino Cal-Nev-Ari, et le motel Blue-Sky, ou "Ciel-Bleu".

Quand Slim est tombé malade, son fils d'un précédent mariage, Ace, est arrivé à la rescousse, sacrifiant son entreprise en Californie. Puis Slim est mort et Nancy a épousé Ace, afin de s'assurer qu'il serait à l'abri du besoin. Ace, lui aussi pilote, a rejoint son père en 2011, succombant également à Alzheimer. Nancy Kidwell, elle, espère rester consultante lorsqu'un acheteur aura pris la relève. Quand son heure viendra, elle veut être enterrée dans l'aérodrome, à côté des deux hommes de sa vie.

Diane Lacaze avec AFP