BFM Patrimoine

Que va devenir ce village français abandonné par son promoteur?

Tombé en ruine il y a 25 ans, le village fantôme Aquatour va être détruit.

Tombé en ruine il y a 25 ans, le village fantôme Aquatour va être détruit. - Flickr - majolie46

Inhabité depuis un quart de siècle après la faillite de ses promoteurs, le site Aquatour va être détruit. Un soulagement pour la mairie, qui espère lui donner une seconde jeunesse.

À Pirou, une paisible station balnéaire de Normandie, un dossier brûlant défraie la chronique. C’est l’histoire d’un petit village de vacances sorti de terre en 1990 mais rapidement laissé à l’abandon en raison d’une mauvaise gestion des promoteurs et de la faillite des entrepreneurs.

Sur le papier, le projet avait pourtant de quoi séduire: construire un complexe touristique en bord de mer comprenant une centaine de maisons, un hôtel de luxe et une piscine. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Les travaux s'arrêtent en 1992, six mois avant l'ouverture prévue. Une catastrophe financière pour les propriétaires et les entrepreneurs.

Vingt-cinq ans après ce fiasco immobilier, la mairie a décidé de détruire l’ex-site Aquatour qui se dégrade un peu plus chaque année et dont une partie est infesté d’amiante.

Noëlle Leforestier, la maire de Pirou, prévoit dans un premier temps de réaliser des travaux de démolition des maisons en ruine et de mettre en place une clôture pour permettre un nettoyage et une sécurisation des lieux. Le diagnostic amiante est en cours. Des opérations dont le coût est estimé à "un million d'euros minimum", selon France 3. 

Complexe à vocation touristique

À plus longue échéance, le projet de réhabilitation s’oriente sur la création d’un complexe à vocation touristique incluant une offre d’habitat saisonnier associée à des services et commerces de loisirs. Pour le mener à bien, une promesse de vente a été actée avec le groupe immobilier Nexity, peut-on lire sur le site Internet de la commune.

Pour la Ville, la disparition du village fantôme est un véritable soulagement. Ce sera également "un moyen de rééquilibrer la plage. La plupart des habitations se développaient plus au sud de la ville", a confié la maire au journal Ouest-France.

Malgré ces déboires, le village a trouvé son public. Des graffeurs et autres "street artists" lui ont donné une seconde jeunesse. Paysage fantomatique, ce lieu a aussi servi à la sécurité nationale, qui a réalisé en 2014 un exercice grandeur nature de sauvetage de victimes après un séisme.

-
- © Flickr - majolie46
Julien Mouret