BFM Patrimoine

Immobilier: et si la Grèce venait jouer les trouble-fêtes?

Les taux de crédit semblent confirmer leur mouvement de reprise modérée. Cependant, un retournement de tendance n'est pas exclu compte tenu de l'incertitude autour de la Grèce.

Les taux de crédit semblent confirmer leur mouvement de reprise modérée. Cependant, un retournement de tendance n'est pas exclu compte tenu de l'incertitude autour de la Grèce. - Eric Cabanis - AFP

La hausse des taux de crédit, qui reste progressive, devrait se confirmer durant l'été. Mais attention à la Grèce, préviennent certains professionnels de l'immobilier,  qui évoquent un possible retournement de tendance...

Le mouvement de hausse enclenché depuis deux mois a beau être mesuré, il est bien visible : depuis la mi-mai, une trentaine de banques ont remonté leurs taux, et certaines à deux reprises, indique le courtier en crédit Vousfinancer.com. Des hausses variables, qui vont de 0,05 point à 0,40 point selon les établissements. "Ces hausses de taux, qui restent très progressives, devraient se poursuivre durant l’été", estime le courtier.

Les taux ont flirté en juin avec les 2%, tandis que l'emprunt s'étale sur près de 20 ans en moyenne, indique pour sa part le Crédit Logement. Les niveaux records observés jusqu'à il y a quelques semaines ont permis aux jeunes ménages de rentrer sur le marché de l'accession. Mais le mouvement pourrait changer.

Embouteillages sur la renégociation

Ce sont en effet les dossiers de financement les moins bons, les emprunteurs aux revenus modestes ou les primo-accédants sans apport personnel, qui seront les premiers pénalisés par la hausse des taux, selon le courtier Credixia. Mais les emprunteurs qui souhaitent renégocier leur crédit seront aussi concernés... Pour lire la suite, cliquez ici.

Léo Monégier