BFM Patrimoine

En Suisse, le prix des chalets baisse alors qu'il grimpe en France 

-

- - PHILIPPE DESMAZES - AFP

Les chalets de prestige avec vue sur les montagnes suisses ont vu leur prix baisser depuis un an. Les raisons? L'incertitude autour de la réglementation du marché immobilier local, mais également la hausse du franc, qui rend les stations helvétiques moins attractives que les françaises.

Le groupe de services immobilier Knight Frank a fait un état des lieux du marché immobilier dans les stations de ski alpines. Selon l'étude, les prix des chalets haut de gamme à fin juin 2015 ont dégringolé du côté suisse, à l'image de Crans Montana (-5% sur un an) ou encore Gstaad (-2%).

Ce qui n'est pas le cas de la plupart des stations françaises, qui trustent les premières places du classement annuel établi par le spécialiste. Ainsi, Val d’Isère affiche le taux de croissance le plus élevé (+5,8%), devant Méribel (+4,5%), Chamonix (+3,2%) et Courchevel où les prix varient selon l'altitude (+2,1% à Courchevel 1550, +1,2% à 1650 et -2% à 1850).

Évolution des prix des chalets de prestige au 2e trimestre 2015, en glissement annuel
Évolution des prix des chalets de prestige au 2e trimestre 2015, en glissement annuel © Knight Frank

Ces différences s’expliquent par le climat d’incertitude en Suisse, lié à l’application de la loi Weber en 2012, qui plafonne le nombre de résidences secondaires à 20% des logements des communes touristiques. Cette réglementation provoque de l’incertitude depuis bientôt quatre ans, tandis que d’autres questions autour de l’impôt sur les successions ont jeté un coup de froid, souligne le quotidien suisse Le Temps.

Autre cause de la baisse de la pierre dans les stations suisses: l’envolée du franc par rapport aux autres monnaies comme l’euro et la livre sterling, provoquée en janvier 2015 par la décision de la banque centrale helvétique (BNS) d’abandonner le taux plancher fixé en septembre 2011 en pleine crise de l’euro.

"Ils préfèrent acheter ailleurs"

"Pour les étrangers qui ne connaissent pas bien nos réglementations, ces débats génèrent de l’incertitude ou de la complexité. Du coup, ils préfèrent acheter ailleurs", se plaint un constructeur de résidences de luxe à Crans Montana, cité par le journal. Et c’est l’autre côté du versant qui en profite. Dans ce contexte, certains acheteurs se frottent les mains...

Lire la suite sur LaVieImmo.com

Pour un million d'euros, on peut acheter un chalet de 4-5 pièces de 111 m² à Chamonix, mais seulement un appartement de 40 m² à Courchevel ou à Gstaad, en Suisse.
Pour un million d'euros, on peut acheter un chalet de 4-5 pièces de 111 m² à Chamonix, mais seulement un appartement de 40 m² à Courchevel ou à Gstaad, en Suisse. © Knight Frank
Julien Mouret