BFM Patrimoine

Comment Stéphane Plaza veut devenir une marque à part entière

Stéphane Plaza était l'invité de BFM Business.

Stéphane Plaza était l'invité de BFM Business. - BFM Business

L'agent immobilier le plus célèbre du paf ouvre la première agence de sa franchise "Plaza immobilier" à Paris. D'ici 5 ans, il vise les 500 agences, physiques et sur Internet.

Paris, Toulouse, Quimper, et bien d'autres encore. Stéphane Plaza lance sa marque immobilière, ou plutôt "sa licence de marque", comme il l'a précisé à Stéphane Soumier, à l'antenne de Good Morning Business sur BFM Business le 26 mai. L'animateur vedette vise dans un premier temps 50 agences franchisées avant fin de l'année, et pas moins de 500 d'ici 2020. Agences dont la moitié seront " physiques", l'autre "en digital".

Pour ces dernières, une vitrine de taille va voir le jour: "un gros site complètement digital", annonce Stéphane Plaza, qui promet sur son site de recrutement une plateforme de "nouvelle génération qui place le projet de vie de nos clients au cœur de ses algorithmes et des outils exclusifs d’immersion 3D pour faire de chaque annonce un événement".

Avec quel financement? 3 millions d'euros seront d'abord nécessaires "pour créer le réseau avec tous ses partenaires". L'animateur, parrainé par M6, s'est aussi entouré de professionnels reconnus de l’immobilier, tels Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers, fondateurs du réseau immobilier Laforêt qu’ils ont quitté en 2010.

Home staging et savoir-faire

Mais il compte bien entendu apporter aussi sa patte personnelle. Outre sa connaissance du marché, Stéphane Plaza mise sur le "home staging", service qu'il proposera avec l'aide de deux de ses collaboratrices de "Maison à Vendre", Sophie Ferjani et Emmanuelle Rivassoux. Leur objectif est de "mettre en valeur quelques points pour bien vendre l'appartement", explique-t-il sur BFM Business.

Il mise également sur "du digital, du savoir-faire, de l'information", qu'aideront à apporter agences indépendantes, créateurs et "commerciaux qui rêvent de créer leur agence".

Avis aux amateurs. Quant aux vendeurs trop gourmands, ils sont prévenus : "je n'irai pas chercher un mandat qui est trop cher ", met en garde l'animateur passionné, qui déclare pouvoir "tout arrêter sauf l'immobilier ".

Léo Monégier