En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un million et demi de personnes fument des cigarettes électroniques en France.
 

Une manifestation doit se tenir lundi matin, à Strasbourg, à l'appel de vapoteurs mais aussi de médecins, pour que les e-cigarettes ne soient pas vendues en pharmacies, comme médicaments.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

32 opinions
  • gastounet
    gastounet     

    Si Bruxelles décide que l' e-cigarette est un médicament est qu'il ne soit vendu qu'en pharmacie les vapotteurs n'ont plus qu'à demander le remboursement par la sécurité sociale!
    Quand on fait une connerie il faut assumer jusqu'au bout!

  • rolodex
    rolodex     

    chacun tire le produit vers lui pour en faire des choux gras !

  • volcan
    volcan     

    Les pharmaciens vendront du tabac et les buralistes des médicaments...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Que tous les produits avec de la nicotine soient traités de la même manière ...

  • lolo6264
    lolo6264     

    Il est impressionnant de voir l'activisme de l'Union Européenne et du gouvernement français qui fait une chose et son contraire en permanence.

    Ne disent-ils pas vouloir lutter contre le tabagisme et ses ravages et donc diminuer le nombre de morts, qui augmente le déficit de la sécurité sociale !

    Oui mais, la cigarette électronique fait perdre des taxes à l'état et est plus efficace que les autres alternatives qui existent sur le marché ( patch, gomme, acupuncture...) qui elles sont en partie remboursées par la SS. Le gouvernement prévoit même une augmentation du montant annuel d'aide alloué à un jeune pour l'aider à arrêter de fumer en les utilisant à hauteur de 150€ par an.

    Donc que veulent-ils faire en réalité :
    1) mettre des taxes sur la cigarette électronique = encore un impôt supplémentaire ( sans oublier la hausse de la TVA qui passera de 19,6% à 20 %)

    2) limiter l'accès à l'achat de la e-cigarette dans les pharmacies :
    - augmentation des coûts de la SS et délai de mise en oeuvre, car visite médicale, ordonnance, pharmacie, mutuelle...
    - augmentation des revenus des médecins et pharmaciens qui font partie des classes les plus riches

    Que la vente soit règlementée, oui on peut le comprendre, donc le faire dans des magasins spécialisés semble être une bonne idée, il en existe déjà de nombreuses.
    Les avantages :
    - le client aura du conseil, un visage, une adresse et un responsable. ce qui n'est pas le cas via internet, les ventes sauvages sur les marchés, les boutiques qui vendent tout autre chose et qui n'ont pas le temps d'apporter de véritables conseils.
    - elle crée une véritable dynamique économique avec la création de nombreux emplois , si comme l'indique BFM il y a déjà 600 boutiques en France, cela génère 1200 à 1800 emplois directs sans compter les divers fournisseurs ( agencement de magasins, fabricants français et EU, expert-comptables, ...)

    Alors messieurs les gouvernants, soyez honnête et prenez les bonnes directives pour la santé de nos concitoyens et celle de leur économie

  • Sebastien Noblanc
    Sebastien Noblanc     

    mdr donc les cigarettes qui contiennent de la nicotine doivent etre vendue en pharmacie aussi...

  • concombre masque
    concombre masque     

    On s'est fait emme......er avec la fumée et maintenant c'est la vapote .... INTERDICTION !!!!!

  • kantin de montargi
    kantin de montargi     

    le gouvernement a simplement les boules...combien vont-ils perdrent avec les cigarettes electroniques sur le marché? ils font augmenter le tabac c'est pour les taxes !!! si tout le monde se met à la e-cigarette...va falloir taxer ailleur pour trouver le manque à gagner !

  • castorjunior
    castorjunior     

    donc si c est un médicament

    il dois donner lieu a une prescription et a une prise en charge de la sécu ?
    mais on va ou la

    y as des substance active dans l alcool et je vois pas de bouteilles de vin chez mon pharmacien

  • psykocrate
    psykocrate     

    Les laboratoires et les pharmaciens sont accusés de vouloir mettre la main sur un marché juteux. Faux, répondent-ils. Selon eux, le sevrage ne peut se faire qu'en officine. "Si dans la cigarette électronique il y a une substance active comme la nicotine", estime Gilles Bonnefond, président de l'Union Syndicale des Pharmaciens d’officine, "cela veut dire que c'est un médicament et si c'est un médicament, il doit être distribué en pharmacie".
    Arguments en bois : Le venin de serpent, et la bave du crapaud sont des substances actives, l'eau le jus, l'air...en faite toute la Nature est une substance active....la sève des arbres est active. L'industrie pharmaceutique veut mettre un copyright sur le VIVANT TOUT ENTIER? Après faudra, avoir une ordonnance donc rincé le généraliste puis la pharmacie...donc la vaporette plus chére...vraiment plus chére. Pourquoi le service recherche et developpement des industries pharmaceutiques, n'y ont pas pensé avant? Le sevrage peut se faire dans un centre de déxintoxication, par toute sorte de technique. Ma grand mère fumait deux paquets de 20 bensons par jour....depuis toujours. Je lui ai montré la photo des poumons d'un cancereux...sur un bouquin de témoin de jéhova. Elle a arreté la cigarette le jour meme. Sans la pharmacie, on est pas perdu...allez dire cela a un chinois! lol

Lire la suite des opinions (32)

Votre réponse
Postez un commentaire