En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
De gauche à droite : la fratrie Tsarnaev, la fratrie Kouachi, et la fratrie El Bakraoui.
 

Qu'il s'agisse de partir en Syrie ou de passer à l'action terroriste, les cellules jihadistes comportent souvent des fratries, pour des motifs logiques et tactiques, selon psychiatres et psychologues spécialisés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
Votre réponse
Postez un commentaire