Sandrine Mazetier voudrait rebaptiser "l'école maternelle"

La députée PS a saisi officiellement le gouvernement sur l'emploi du terme "maternelle" qui renvoie, selon elle, à l'image de la seule mère.

L. B. avec AFP
Le 01/02/2013 à 14:01
Mis à jour le 01/02/2013 à 17:28
Sandrine Mazetier (Capture BFMTV)

La députée socialiste de Paris Sandrine Mazetier a officiellement saisi le gouvernement, estimant que le terme "école maternelle" est sexiste.

Elle voudrait ainsi rebaptiser l’école. Elle met en cause le fait que, dans la terminologie du mot, il y ait une référence aussi spécifique à la "mère".

"La maternelle, c’est une école. Ce n’est pas un lieu de soin ou un lieu de maternage. C’est aussi un lieu d’apprentissage", pointe Sandrine Mazetier sur RTL.

"Petite école"

Elle préfèrerait le terme de "petite école" ou "première école" pour libérer le terme de sa charge affective et maternante.

"Ca rendrait justice au travail qui y est fait, au professionnalisme de ceux qui y interviennent et ça rappellerait aussi qu'aujourd'hui, la responsabilité de l'éducation des enfants est partagée entre les parents et n'est pas la spécificité des femmes", selon l'élue de la 8e circonscription de la capitale.

#jeparlelemazetier

La proposition de Sandrine Mazetier a fait réagir Twitter. Un hashtag (recherche par mot clé) a même été créé spécialement pour l'occasion : #jeparlelemazetier.

Alors que certains ironisent en avançant des propositions absurdes, comme le blogueur David Desgouilles. Ce dernier écrit : "On ne dit plus lait maternel mais lait humain", ou "On ne dira plus condition féminine, mais ultimatum genré". 

La fondatrice de l'association Osez le féminisme et conseillère de la ministre des Droits des femmes Caroline de Haas commente à son tour. Osons le Mazetier ?

Toute l'actu Société

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?