En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des fleurs et des bougies déposées devant le domicile des deux policiers tués à Magnanville, dans les Yvelines
 

Document BFMTV - Il a prodigué les premiers soins sur la scène du crime. Zacharia a tenté de sauver le policier tué à son domicile de Magnanville, dans les Yvelines, lundi dernier. Il s'est même retrouvé face-à-face avec le terroriste présumé. Il raconte cette soirée d'horreur.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • RAMBO
    RAMBO     

    Vous êtes policier, vous êtes chez vous avec votre femme et votre enfant. Soudain, un « jeune » (c’est comme ça que les journalistes les appellent) se précipite sur vous avec un grand couteau. Vous avez votre arme de service sur vous. Vous avez quelques dixièmes de secondes pour réagir.
    Si vous étiez policier chinois : une balle en plein cœur, le voyou est mort.
    Si vous étiez policier russe : une balle entre les deux yeux, le voyou est mort.
    Si vous étiez policier américain : Pan, pan, pan, pan, pan,
    Pan, pan, pan, pan, pan, pan, pan, pan, pan, pan,
    Clic ! Changement de chargeur.
    Pan, pan, pan, pan, pan, pan, pan, pan, pan, pan,
    Pan, pan, pan, pan, pan, le voyou est mort.
    Si vous étiez policier arabe : Dans la seconde le gars est égorgé, émasculé, énucléé et bouffé par les chiens, bref mort.
    Mais vous êtes policier français : Je garde mon sang-froid et j’analyse la situation…
    Si je tire : -suis-je en état de légitime défense ? Les médias vont-ils en faire une victime ? Est-ce un «jeune» de quartier incompris par la société ? Est-ce que cela va être vu comme du racisme s’il fait partie de la diversité, des minorités, etc.… ? Est-ce que la ville va être ensuite mise à feu et à sang ? Est-ce que je vais être poursuivi par la Halde, le MRAP, SOS racisme, etc... ? Est-ce que ma famille sera traînée dans la boue, ma vie disséquée depuis la maternelle, mon enfant menacé ? Est-ce qu’on va parler de « bavure » dans les médias et me condamner ? Combien de dizaines de voitures vont brûler si je tire ? L’état devra-t-il par ma faute négocier la paix sociale dans « les quartiers » ?
    Quelques jours plus tard !!!! Le ministre de l’intérieur Français : « en vertu des pouvoirs qui m’ont été conférés, à titre posthume, je vous fais Chevalier de la Légion d’honneur »

  • gege29
    gege29     

    Tous ces politiques qui versent de larmes de judas

  • bouledog
    bouledog     

    C'est la colère car le terroriste était bien connu des services de police et que des vrais mesures
    ne sont pas prises

Votre réponse
Postez un commentaire