En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une élève accrochant un message de soutien à la grille de la préfecture d' Ajaccio en Corse, le 8 janvier
 

Ces incidents sont "directement" liés à la minute de silence observée le 8 janvier en mémoire des victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, révèle un communiqué du ministère de l’Éducation nationale. Le député UMP Eric Ciotti demande un suivi pour les familles et les élèves qui n'ont pas respecté ce moment de recueillement.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire