En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'Eglise déplore les demandes de "débaptisation" et le manque de dialogue avec ceux qui en formulent le vœu.
 

Est-ce une preuve de la perte d'influence de l'église catholique? Toujours est-il que de plus en plus de personnes demandent à se faire "débaptiser".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Burgou23
    Burgou23     

    Je suis étonné que l'église se pose ce genre de question. Qu'elle regarde en arrière, se pose les bonnes questions. En voilà une : et si Jésus voyait comment a été passé son message au cours des siècles, resterait-il insensible à une kalachnikov pour faire du ménage ?

  • Pasdupe
    Pasdupe     

    L'Apostasie c'est renier Dieu et culte...Bravo à ceux qui voient clair dans l'église catholique et qui la quitte.....

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    Il y a énormément de sectes en France, et ces personnes ne se reconnaissent plus du tout dans l'église catholique . C'est pour ça ! : que ça m'amuse quand j'entends XXX catholiques de part le monde !! hou-hou ! les "menteurs" !

  • David Burlot
    David Burlot     

    Ma première demande fut rejetée du fait que l'église ne peut défaire ce qu'elle a fait (citation exacte du courrier de l'abbé ). Arguant du fait qu'il s'agissait d'une liste de communion soumise au règlement de la CNILN j'ai pu obtenir d'être rayé du registre

  • felicie
    felicie     

    Le plus grave, c'est que c'est surtout de la France qu'on a envie de se faire apostasier tellement on a honte d'être français dans le contexte politique et "sociétal" actuel ! Même quand on est un patriote convaincu. Mais trop, c'est trop.

  • trentenaire du14
    trentenaire du14     

    Bonjour; je me reconnais un peu dans ce reportage car moi aussi j'ai demandé à être rayé des registres de l'église catholique; en effet j'ai été baptisé lorsque j'étais bébé et arrivé à l'âge adulte, je suis devenu athée. j'ai voulu être débaptisé car je me suis aperçu que l'église se servait de la comptabilité de ses registres pour affirmer ses positions. Il me déplaisait que je sois compté comme fidèle alors que je ne me reconnais pas du tout dans cet organisme. j'ai envoyé mon courrier il y a deux ans à peu près et j'ai reçu la réponse environ 1 mois après, j'avais trouvé le modèle de lettre sur google en tapant "lettre de débaptisation". A vrai dire le curé dans le rportage est assez amusant, en effet, il n'y a rien à débattre, on sent l'envie d'aller rechercher "la brebis égaré"; ils sont incorrigible; ils ont du mal à accepter les pertes de part de marché.

  • trentenaire du14
    trentenaire du14     

    Bonjour; je me reconnais un peu dans ce reportage car moi aussi j'ai demandé à être rayé des registres de l'église catholique; en effet j'ai été baptisé lorsque j'étais bébé et arrivé à l'âge adulte, je suis devenu athée. j'ai voulu être débaptisé car je me suis aperçu que l'église se servait de la comptabilité de ses registres pour affirmer ses positions. Il me déplaisait que je sois compté comme fidèle alors que je ne me reconnais pas du tout dans cet organisme. j'ai envoyé mon courrier il y a deux ans à peu près et j'ai reçu la réponse environ 1 mois après, j'avais trouvé le modèle de lettre sur google en tapant "lettre de débaptisation". A vrai dire le curé dans le rportage est assez amusant, en effet, il n'y a rien à débattre, on sent l'envie d'aller rechercher "la brebis égaré"; ils sont incorrigible; ils ont du mal à accepter les pertes de part de marché.

Votre réponse
Postez un commentaire