En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
French Interior minister Bernard Cazeneuve delivers a speech on measures France has decided to take to welcome more asylum-seekers, on September 7, 2015 at the Interior ministry in Paris. As European leaders stepped up efforts to tackle the historic migrants crisis, France said it would take 24,000 more asylum-seekers under a European plan to relocate 120,000 refugees from hard-hit frontline countries.
 

Bernard Cazeneuve a rencontré mardi midi les membres du bureau du Conseil français du culte musulman. Le CFCM a annoncé la mise en place d'une "habilitation des imams" pour promouvoir un "islam tolérant".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

30 opinions
  • sortilege
    sortilege     

    par contre pas de problème en sens inverse , il va bientôt rétablir le bannissement pour les français !!!!!!!!!

  • Revedespoir
    Revedespoir     

    Monsieur Cazeneuve,
    Par souci d'EGALITE, pourriez-vous tenir le même discours envers ceux-là même qui profanent les églises, temples, calvaires, statues, qui souvent étaient présentes depuis des centaines d'années ?
    Par souci de FRATERNITE, pouvez-vous aussi exercer une "Tolérance Zero" contre tous ceux qui agressent des Français, pour leur origine, et pour le fait d'être nés sur le territoire ?
    Ainsi, pourrions nous sûrement vivre un peu plus LIBRES et sans risquer les insultes ou les coups, par seul fait d'être né Blanc !

    Deux poids / Deux mesures ! Impression de lâcheté d'un gouvernement perdu !

  • JEFF26
    JEFF26     

    M. CAZENEUVE devrait se reconvertir dans les assurances...il ne fait que des constats! il serait temps pour lui d'avoir une action en anticipation pour éviter que les drames arrivent...

  • JEFF26
    JEFF26     

    M. CAZENEUVE devrait se reconvertir dans les assurances...il ne fait que des constats! il serait temps pour lui d'avoir une action en anticipation pour éviter que les drames arrivent...

  • JEFF26
    JEFF26     

    Hier vous annonciez que le C.F.C.M. plaidait pour un "islam tolérant"!
    tolérant à quoi? à la république? aux français?à la laïcité?
    lisons entre les lignes....

  • MENUSBOIS
    MENUSBOIS     

    Citations de notre "cher" ministre « Ce n’est pas un délit de prôner le djihad » « Evoquer les racines chrétiennes de la France, c’est faire une relecture historique frelatée qui a rendu la France peu à peu nauséeuse ».

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    LE DOUBLE LANGAGE DU CFCM CONTINUE :
    Quand le CFCM reconnaître-t-il la supériorité des lois de la République sur des prétendues lois divines (charia) ?

    OUI, QUAND ?

    Il a refusé, d'inscrire dans sa charte, le droit à la liberté de conscience (art 1 de notre constitution et article premier de la loi de 1905) pour les musulmans de France!

    DOUBLE LANGAGE DE L'UOIF DE TAREQ OUBROU

    Voila ce que déclarait AMAR LASFAR recteur de la mosquée de Lille et désormais président, depuis Juin 2013 de l'UOIF (union des organisations islamiques de France, émanation des frères musulmans) : "Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté" Amar Lasfar dans « Laïcité mode d’emploi », Homme et migration, n° 1218, mars-avril 1999 p.55 "L’Assimilation suppose pour les populations islamiques se fondre à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique […] Il n’y aura pas de dérogation à cette règle" Amar Lasfar, conférence à l’Alliance régionale du Nord, 9 octobre 1997 Amar Lasfar est un Marocain né en 1960. Il dirige la mosquée de Lille-Sud, qui possède à son étage un lycée reconnu par l'état depuis 2004.
    Je rappelle que la Cour Européenne des Droits de l’Homme, dans son jugement du 13 février 2003, confirmé le 13/02/2003, dit arrêt Refah, a déclaré : « La charia est incompatible avec les principes démocratiques ». Tout est dit ! La discussion est close à jamais, la charia est la loi indissociable de l'islam qui est donc incompatible avec la loi de la république ! Syllogisme irrémédiable.
    Qui connaît cet arrêt de la Cour Européenne de Strasbourg ?

    L'imprécateur
    L'imprécateur      (réponse à L'imprécateur)

    CONSTANTE ET VERITE HISTORIQUE DU DOGME CORANIQUE
    Voilà encore ce qu' écrivait mon ex collègue, brillant universitaire objectif : Mohamed Ibn Guadi, islamologue à l'Université de Strasbourg et directeur du programme d'islamologie au centre français d'études du Moyen-Orient (AFEMO) de Toulouse. Il nous enseigne quelques vérités dérangeantes sur l'islam, qui est une idéologie politique plus qu'une religion au sens strict : « On s’offusque aujourd’hui de la politisation de l’islam. Ce terme lui-même est également un non-sens. L’islam a toujours été politique. Mais il ne faut nullement lui prêter une connotation péjorative. La seule forme d’organisation politique que connurent les musulmans à travers leur histoire depuis les origines de l’islam fut l’Etat islamique. […] Que l’on soit choqué ou non, le fait que des musulmans puissent déclarer que le Coran passe avant les lois de la République est parfaitement juste en Islam. On peut en être offusqué, mais on ne peut retirer à ces propos leur cohérence avec 14 siècles d’histoire islamique. Les efforts des musulmans qui souhaitent concilier islam et laïcité sont vains. Il est tout aussi vain pour des musulmans de rechercher des textes à l’appui d’une telle conciliation. Il n’existe aucun texte provenant des hadiths ou du Coran, ou des commentaires exégétiques islamiques, qui spécifie la place que devrait avoir un musulman en terre infidèle puisqu’il existe en Islam la zone musulmane (Dar al-Islam) et la demeure de la guerre (dar al-Harb) » Mohamed Ibn Guadi, L'islam a toujours été politique ! Après recherche, j'ai retrouvé sa chronique dans LE FIGARO du 17 juin 2OO3. Cette analyse n'est pas de circonstance, c'est une constante du dogme coranique.

    L'imprécateur
    L'imprécateur      (réponse à L'imprécateur)

    CONSTANTE ET VERITE HISTORIQUE DU DOGME CORANIQUE
    Voilà encore ce qu' écrivait mon ex collègue, brillant universitaire objectif : Mohamed Ibn Guadi, islamologue à l'Université de Strasbourg et directeur du programme d'islamologie au centre français d'études du Moyen-Orient (AFEMO) de Toulouse. Il nous enseigne quelques vérités dérangeantes sur l'islam, qui est une idéologie politique plus qu'une religion au sens strict : « On s’offusque aujourd’hui de la politisation de l’islam. Ce terme lui-même est également un non-sens. L’islam a toujours été politique. Mais il ne faut nullement lui prêter une connotation péjorative. La seule forme d’organisation politique que connurent les musulmans à travers leur histoire depuis les origines de l’islam fut l’Etat islamique. […] Que l’on soit choqué ou non, le fait que des musulmans puissent déclarer que le Coran passe avant les lois de la République est parfaitement juste en Islam. On peut en être offusqué, mais on ne peut retirer à ces propos leur cohérence avec 14 siècles d’histoire islamique. Les efforts des musulmans qui souhaitent concilier islam et laïcité sont vains. Il est tout aussi vain pour des musulmans de rechercher des textes à l’appui d’une telle conciliation. Il n’existe aucun texte provenant des hadiths ou du Coran, ou des commentaires exégétiques islamiques, qui spécifie la place que devrait avoir un musulman en terre infidèle puisqu’il existe en Islam la zone musulmane (Dar al-Islam) et la demeure de la guerre (dar al-Harb) » Mohamed Ibn Guadi, L'islam a toujours été politique ! Après recherche, j'ai retrouvé sa chronique dans LE FIGARO du 17 juin 2OO3. Cette analyse n'est pas de circonstance, c'est une constante du dogme coranique.

    L'imprécateur
    L'imprécateur      (réponse à L'imprécateur)

    CONSTANTE ET VERITE HISTORIQUE DU DOGME CORANIQUE
    Voilà encore ce qu' écrivait mon ex collègue, brillant universitaire objectif : Mohamed Ibn Guadi, islamologue à l'Université de Strasbourg et directeur du programme d'islamologie au centre français d'études du Moyen-Orient (AFEMO) de Toulouse. Il nous enseigne quelques vérités dérangeantes sur l'islam, qui est une idéologie politique plus qu'une religion au sens strict : « On s’offusque aujourd’hui de la politisation de l’islam. Ce terme lui-même est également un non-sens. L’islam a toujours été politique. Mais il ne faut nullement lui prêter une connotation péjorative. La seule forme d’organisation politique que connurent les musulmans à travers leur histoire depuis les origines de l’islam fut l’Etat islamique. […] Que l’on soit choqué ou non, le fait que des musulmans puissent déclarer que le Coran passe avant les lois de la République est parfaitement juste en Islam. On peut en être offusqué, mais on ne peut retirer à ces propos leur cohérence avec 14 siècles d’histoire islamique. Les efforts des musulmans qui souhaitent concilier islam et laïcité sont vains. Il est tout aussi vain pour des musulmans de rechercher des textes à l’appui d’une telle conciliation. Il n’existe aucun texte provenant des hadiths ou du Coran, ou des commentaires exégétiques islamiques, qui spécifie la place que devrait avoir un musulman en terre infidèle puisqu’il existe en Islam la zone musulmane (Dar al-Islam) et la demeure de la guerre (dar al-Harb) » Mohamed Ibn Guadi, L'islam a toujours été politique ! Après recherche, j'ai retrouvé sa chronique dans LE FIGARO du 17 juin 2OO3. Cette analyse n'est pas de circonstance, c'est une constante du dogme coranique.

    L'imprécateur
    L'imprécateur      (réponse à L'imprécateur)

    CONSTANTE ET VERITE HISTORIQUE DU DOGME CORANIQUE
    Voilà encore ce qu' écrivait mon ex collègue, brillant universitaire objectif : Mohamed Ibn Guadi, islamologue à l'Université de Strasbourg et directeur du programme d'islamologie au centre français d'études du Moyen-Orient (AFEMO) de Toulouse. Il nous enseigne quelques vérités dérangeantes sur l'islam, qui est une idéologie politique plus qu'une religion au sens strict : « On s’offusque aujourd’hui de la politisation de l’islam. Ce terme lui-même est également un non-sens. L’islam a toujours été politique. Mais il ne faut nullement lui prêter une connotation péjorative. La seule forme d’organisation politique que connurent les musulmans à travers leur histoire depuis les origines de l’islam fut l’Etat islamique. […] Que l’on soit choqué ou non, le fait que des musulmans puissent déclarer que le Coran passe avant les lois de la République est parfaitement juste en Islam. On peut en être offusqué, mais on ne peut retirer à ces propos leur cohérence avec 14 siècles d’histoire islamique. Les efforts des musulmans qui souhaitent concilier islam et laïcité sont vains. Il est tout aussi vain pour des musulmans de rechercher des textes à l’appui d’une telle conciliation. Il n’existe aucun texte provenant des hadiths ou du Coran, ou des commentaires exégétiques islamiques, qui spécifie la place que devrait avoir un musulman en terre infidèle puisqu’il existe en Islam la zone musulmane (Dar al-Islam) et la demeure de la guerre (dar al-Harb) » Mohamed Ibn Guadi, L'islam a toujours été politique ! Après recherche, j'ai retrouvé sa chronique dans LE FIGARO du 17 juin 2OO3. Cette analyse n'est pas de circonstance, c'est une constante du dogme coranique.

    L'imprécateur
    L'imprécateur      (réponse à L'imprécateur)

    CONSTANTE ET VERITE HISTORIQUE DU DOGME CORANIQUE
    Voilà encore ce qu' écrivait mon ex collègue, brillant universitaire objectif : Mohamed Ibn Guadi, islamologue à l'Université de Strasbourg et directeur du programme d'islamologie au centre français d'études du Moyen-Orient (AFEMO) de Toulouse. Il nous enseigne quelques vérités dérangeantes sur l'islam, qui est une idéologie politique plus qu'une religion au sens strict : « On s’offusque aujourd’hui de la politisation de l’islam. Ce terme lui-même est également un non-sens. L’islam a toujours été politique. Mais il ne faut nullement lui prêter une connotation péjorative. La seule forme d’organisation politique que connurent les musulmans à travers leur histoire depuis les origines de l’islam fut l’Etat islamique. […] Que l’on soit choqué ou non, le fait que des musulmans puissent déclarer que le Coran passe avant les lois de la République est parfaitement juste en Islam. On peut en être offusqué, mais on ne peut retirer à ces propos leur cohérence avec 14 siècles d’histoire islamique. Les efforts des musulmans qui souhaitent concilier islam et laïcité sont vains. Il est tout aussi vain pour des musulmans de rechercher des textes à l’appui d’une telle conciliation. Il n’existe aucun texte provenant des hadiths ou du Coran, ou des commentaires exégétiques islamiques, qui spécifie la place que devrait avoir un musulman en terre infidèle puisqu’il existe en Islam la zone musulmane (Dar al-Islam) et la demeure de la guerre (dar al-Harb) » Mohamed Ibn Guadi, L'islam a toujours été politique ! Après recherche, j'ai retrouvé sa chronique dans LE FIGARO du 17 juin 2OO3. Cette analyse n'est pas de circonstance, c'est une constante du dogme coranique.

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ETONNEMENT ?

    Si tous les musulmans ne sont pas terroristes, tous ces terroristes le sont !

    Syllogisme irréfutable !

  • MENUSBOIS
    MENUSBOIS     

    Pour ma part, tolérance zéro aux prochaines élections.

  • doucefrance66
    doucefrance66     

    Les socialos, j'espère que nous serons nombreux à vous virer pour haute trahison du peuple français.

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire