En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La réforme de l'orthographe va s'appliquer à la rentrée 2016.
 

Votée il y a 26 ans, la réforme orthographique va s’appliquer à la rentrée prochaine. En tout, 2.400 mots subissent un lifting pour simplifier la langue; l’accent circonflexe doit quant à lui disparaître sur certains mots.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

142 opinions
  • bazar bizarre
    bazar bizarre     

    Bah, c'est plutôt une bonne chose. Certes, ça ne changera pas grand chose aux erreurs de conjugaison absolument horribles qu'on rencontre tous les jours sur les forums (dont celui-ci), mais ces simplifications tiennent plutôt du bon sens. Plutôt que s'emplir la tête de tout un tas d'exceptions, mieux vaut utiliser son cerveau à la réflexion et la compréhension de tous les changements de ce monde, numérisé, "nanonisé" et en même temps scrutant l'univers de l'infiniment grand.
    Cela dit, pas sûr que "nénufar" me vienne naturellement sous les doigts - mon clavier est une vieille bourrique têtue.

  • alexterieur
    alexterieur     

    Les idées de la franc maçonnerie font leur chemin, plus de nations avec leur cultures, leur histoires, leur usages, . . . . . une pensée et un fonctionnement unique, issus du siècle des lumières , vaste fumisterie car éteintes . . . ., initié notamment pas un grand "  sophilohe "  ( philosophe ) le sieur voltaire, qui ne dissimulait pas son dédain pour le peuple, promoteur de la libéralité dans sa partie nocive, et partisan de l'élimination des nations, il parlait déjà de l'europe mais avec ses idées ô combien nauséabondes

    alexterieur
    alexterieur      (réponse à alexterieur)

    Je sais il y a des erreurs, ça n’empêche pas la compréhension

  • alexterieur
    alexterieur     

    Les idées de la franc maçonnerie font leur chemin, plus de nations avec leur cultures, leur histoires, leur usages, . . . . . une pensée et un fonctionnement unique, issus du siècle des lumières , vaste fumisterie car éteintes . . . ., initié notamment pas un grand "  sophilohe "  ( philosophe ) le sieur voltaire, qui ne dissimulait pas son dédain pour le peuple, promoteur de la libéralité dans sa partie nocive, et partisan de l'élimination des nations, il parlait déjà de l'europe mais avec ses idées ô combien nauséabondes

  • ArthurH95
    ArthurH95     

    Michel Sapin va gagner son pari : le chômage va disparaître, remplacé par..... le chomage.

  • Eluriel
    Eluriel     

    Un enrichissement binational e la langue française, bravo le progrès.

  • FrédéricMarcel
    FrédéricMarcel     

    Le "moyenne de cut" des examens va maintenant être en reste?
    Après arriver en portugais, se tiendra désormais en français aussi? Quel est ce? Un virus des moeurs? Un désir indiscret de désapprendre?
    .
    Frédéric Marcel, 43 - musician

    Thomas Savary
    Thomas Savary      (réponse à FrédéricMarcel)

    Non, monsieur, simplement le désir de mettre un peu ordre dans un chaos indescriptible, qui n’est assurément pas sans charme (l’orthographe de Molière était bien plus délicieuse encore), mais qui objectivement dessert l’apprentissage de notre langue plutôt qu’il ne le sert. Je me répète : il n’est qu’à mesurer, pour s’en rendre compte, la différence de niveau moyen en orthographe entre un Allemand et un Français. Non que les Allemands soient plus intelligents ou bénéficient d’un système éducatif très supérieur à celui de la France. C’est avant tout parce que l’orthographe de l’allemand est quasiment phonétique, et la langue d’une très grande régularité — ce que pour le coup le français ne sera jamais, mais l’on pourrait au moins rationaliser et simplifier son orthographe.

  • gugus67
    gugus67     

    Pourquoi changer le français , actuellement dans la rue toutes les langues sont entendues sauf le français qui deviendra une langue étrangère .

    Thomas Savary
    Thomas Savary      (réponse à gugus67)

    Américanisme sournois ? J’en ai bien l’impression, en espérant que vous ne prendrez pas la mouche.

    En français, en tout cas, on écrirait plutôt « dans la rue, on entend parler toutes les langues ». Derrière votre phrase, j’entends quant à moi « all languages are heard ». Le premier danger qui guette la langue française ne saurait être une quelconque réforme de son orthographe ; il s’agit bien plutôt, à mon sens, de la colonisation mentale voulue par l’impérialisme états-unien.

    À force de corriger calques sémantiques et syntaxiques (toujours de l’états-unien, jamais de l’allemand ni de l’espagnol ou de l’italien, comme c’est bizarre…), peut-être deviens-je paranoïaque. Sur le fond, quoi qu’il en soit, je trouve que vous exagérez. Ce que vous décrivez vaut sans doute pour certains quartiers, et je comprends que l’on s’en inquiète. Mais la situation que vous décrivez n’est pas celle de l’ensemble de notre territoire, loin s’en faut.

    Pour finir, aujourd’hui on colle la virgule et le point au mot qui précède. Vous avez en outre oublié de terminer votre question par un point d’interrogation. Quant aux relatives explicatives*, il convient de les faire précéder d’une virgule pour éviter toute ambiguïté : « Pourquoi changer le français ? Actuellement, dans la rue, on entend parler toutes les langues sauf le français, qui deviendra une langue étrangère. »

    * Exemple de relative déterminative. — Les élèves qui avaient fini leur travail sortirent. (seuls les élèves ayant fini leur travail sortirent, les autres restèrent en classe)
    Exemple de relative explicative. — Les élèves, qui avaient fini leur travail, sortirent. (tous les élèves avaient fini leur travail, ils sortirent)

  • Telok11
    Telok11     

    Avoir la cote et grimper une côte s'écriront pareil. Ridicule.

    Thomas Savary
    Thomas Savary      (réponse à Telok11)

    Faux. Vous devriez vous renseigner avant de gober les caricatures des gros titres. L’accent circonflexe ne disparaît pas, puisque vont demeurer « â » et « ô » — et même certains « î » et « û » (ce que je regrette). Accessoirement, personne ne viendra vous jeter en prison parce que vous continuerez d’écrire « île déserte » ou « connaître ».

    ArthurH95
    ArthurH95      (réponse à Thomas Savary)

    Vous êtes prof ? Même entre eux ils ne sont pas d'accord.

  • Ma douce France
    Ma douce France     

    La langue française, sans doute la plus riche qui soit est avant tout une langue de "songe et de civilisation" comme le rappelle si bien Richard Millet dans son livre "La confession négative". Tout ce qu'on veut supprimer ou modifier est une atteinte intolérable à ce qui est un joyau de l'humanité l'équipe de vente est classé au patrimoine mondial en tant que tel.

    Thomas Savary
    Thomas Savary      (réponse à Ma douce France)

    Je me méfie d’assertions comme celle-ci : « sans doute la plus riche qui soit ». Pour émettre un tel jugement, il faudrait connaître une bonne partie des langues de l’humanité. Alors, moi aussi, j’aime ma langue. Mais comme on aime ses parents, ses frères et sœurs, son village, son pays… Un attachement naturel, affectif, capable de résister à bien des défauts. N’ayons pas honte de notre histoire, de notre langue, de nos coutumes, mais ne tombons pas non plus dans le piège du chauvinisme satisfait.

    Dieu sait que je suis un fervent adversaire du globish. Mais force est de reconnaître que le lexique de l’anglais est bien plus riche que le nôtre : environ 600 000 mots contre environ 200 000 pour le français (si je me souviens bien).

    Mélodiquement, le français est une langue assez plate, car faiblement accentuée et toujours sur les dernières syllabes. En contrepartie, il se prête bien aux jeux sur le rythme. Il permet une expression nuancée, cependant c’est une langue assez abstraite, à la différence de l’allemand, très concret et proche des sensations.

    Notre langue souffre par ailleurs de faiblesses syntaxiques, qui peuvent aller jusqu’à l’impossibilité de formuler correctement une négation. Exemple emblématique : « Tout ce qui brille n’est pas or. » Littéralement et d’un point de vue strictement logique, cet énoncé signifie : « L’or n’est pas un élément de l’ensemble comprenant tout ce qui brille, donc l’or ne brille pas », alors qu’évidemment le sens réel de cet énoncé est « Ce n’est pas parce que quelque chose brille que c’est de l’or ». Il faudrait en fait pouvoir faire porter la négation sur « tout » (ou sur l’ensemble de la proposition) : « Non tout ce qui brille est de l’or. »
    Le français ne le permet pas, à la différence d’autres langues. L’anglais ne fait pas mieux pour le coup : « All that glitters is not gold. » L’allemand s’en sort mieux : « Es ist nicht alles Gold, was glänzt. » (littéralement, « Ce n’est pas tout de l’or, ce qui brille ») Et l’espéranto : « Ne ĉio brilanta estas diamanto. » (littéralement, « Non tout brillant est un diamant. ») À peu près comme en latin : « Non omne quod nitet aurum est. »

    Là où je vois pour ma part une faiblesse syntaxique, les linguistes traitent ce point de manière neutre en parlant ici de « focalisation inverse » de la négation. Il faut savoir en tout cas que le système de négation du français est un cauchemar pour beaucoup d’étrangers, qui nécessite de maîtriser une espèce de doublepensée orwellienne, où un même mot peut signifier à la fois une chose et son contraire : rien, personne, plus, jamais… « Personne, jamais. Non, rien. Personne n’a dit cela. A-t-on jamais rien lu d’aussi faux ? A-t-on jamais entendu personne divaguer à ce point ? » (désolé, je suis en panne d’inspiration pour mes exemples)

    Si à l’inverse beaucoup de Français peinent avec le système de négation anglais, c’est que paradoxalement qu’il est parfaitement logique, lui.

    En tout cas, décrispez-vous ! L’orthographe française n’a cessé d’évoluer depuis les origines de notre langue jusqu’au dix-neuvième siècle. L‘orthographe, ce n’est pas la langue, mais un outil au service de celle-ci. Le joyau de l’humanité, ce n’est pas l’orthographe qu’a quasiment figée le siècle de la révolution industrielle, de l’exode rural, du travail des enfants, de la naissance du grand capital et de la société de consommation, c’est la langue de Rabelais, de Montaigne, de Molière, de Racine, de La Bruyère, de Montesquieu, de Rousseau, de Balzac, de Maupassant, d’Anatole France, de Gide, de Proust, de Céline, de Camus…

    Vous aimez notre littérature ? Lisez les auteurs dans le texte. Leurs textes semblent tellement plus vivants ! Sur le site Gallica, vous aurez accès aux premières éditions. Il faut accepter de lire à l’écran, soit, mais c’est un moindre mal. Non seulement vous vous sentirez alors bien plus proche des grands auteurs du passé, mais vous comprendrez que cette crispation sur l’orthographe n’a pas lieu d’être.

    ArthurH95
    ArthurH95      (réponse à Thomas Savary)

    Insipide à lire.... il y a des forums dédiés ou autres clubs de réformation en tous genres pour théoriser et refaire le monde. Quand le plus grand des intellectuels reconnait qu'en fait il ne sait rien, il fait un grand pas vers l'humilité.

    Thomas Savary
    Thomas Savary      (réponse à ArthurH95)

    Je ne suis pas un intellectuel, mais un artisan de l’édition. Si je manque d’humilité, que dire des neuf dixièmes des commentateurs de cet article qui ont aligné imprécations et lamentations fondées sur l’ignorance ? Ignorance de l’histoire de notre langue qu’ils croient défendre en alignant les contre-vérités ; ignorance des auteurs qu’ils invoquent comme alibis pour justifier leur résistance au changement, pourtant inscrit dans l’histoire de notre langue depuis ses origines ; ignorance de l’histoire de cette réforme, validée voilà vingt-six ans par l’Académie française (seule autorité en la matière), expliquée en détail sur la Toile depuis au moins 2002, entrée en vigueur dans les institutions québécoises à partir de 2005, ayant déjà fait l’objet d’une circulaire du ministère de l’Éducation nationale en 2008… Pourquoi ces gens se réveillent-ils seulement maintenant ?

    Vous n’avez pas l’impression d’être manipulé ? Par le gouvernement ? Par les médias ?

    Quitte à s’accrocher à l’orthographe du passé, j’ai pour ma part une préférence pour le dix-septième siècle, voire le seizième. Artistiquement, ces siècles avaient tout de même une autre allure que le dix-neuvième !

    En tout cas, je vous félicite d’appliquer d’ores et déjà cette réforme (« reconnait » au lieu de « reconnaît »). Je déplore par contre votre américanisme (« dédiés » employé dans l’un des sens qu’a l’anglais « dedicated », mais pas notre « dédié »).

    Je n’ai rien contre les influences réciproques entre les langues, les emprunts, etc. Le problème est que nous sommes en train de nous laisser coloniser par le régime de Washington (guerre économique et culturelle [le soft power], rouleau compresseur de l’OTAN qui au fil de ses guerres illégales semble vouloir nous conduire joyeusement vers un troisième conflit mondial).

    La résistance commence par les mots, qui sont les outils de la pensée. À force de laisser proliférer les américanismes, nous permettons que le français change en s’éloignant de son esprit propre. Ce qui menace notre langue, ce n’est pas la « réforme » de 1990, mais fondamentalement cette arme de destruction massive des cultures qu’est le global entertainment.

    Je sais que je ne vais pas vous convaincre, mais j’espère au moins vous faire réfléchir un peu, et ceux qui m’auront lu s’il en reste :-)

    hephaistos
    hephaistos      (réponse à Thomas Savary)

    L 'Académie a récemment pris du recul sur cette réforme..appelant à un débat..La langue française ne peut en effet se réformer par décret..

    Thomas Savary
    Thomas Savary      (réponse à hephaistos)

    « La langue française ne peut en effet se réformer par décret. » Ah bon ? J’aurais juré le contraire. Je vous invite à chercher sur Wikipédia l’article « Rectifications orthographiques du français » (je ne mets pas le lien pour éviter à mon message d’être effacé).

  • Telok11
    Telok11     

     La gauche dans toute sa splendeur:l'encouragement à la médiocrité,le nivellement par le bas.Nos élèves ne sont pas assez bons de nos jours pour maîtriser notre langue? Qu'à cela ne tienne,au lieu de tenter d'améliorer leurs connaissances,on adapte la langue française à leur ignorance. Inouï ! Sondage RTL 87% contre(7 270 votants) Le Figaro 90% contre ( 64 173 votants)Le Parisien 94% contre (18 154 votants). Il n'y a pas photo. Et pendant ce temps-là,les sujets importants sont occultés.

    Thomas Savary
    Thomas Savary      (réponse à Telok11)

    Passionné par le sujet et en faveur de la nanoréformette, je n’en partage pas moins votre avis. Une fois de plus, un sujet clivant est brandi par le pouvoir ou par les médias pour détourner l’attention des citoyens français de sujets autrement plus importants que sont entre autres l’inexorable progression du chômage, le démantèlement des services publics, la soumission librement consentie au régime de Bruxelles (la prétendue « Union » européenne cherchant de moins en moins à donner le change en dissimulant la nature de son fonctionnement, en grande partie antidémocratique, n’est-ce pas, monsieur Juncker ?), la loi dite de « modernisation » des élections présidentielles, la pleine réintégration de la France dans l’OTAN, la politique désastreuse de cette même OTAN en pompier pyromane du Moyen Orient, le scandale de l’accord de libre-échange avec l’Ukraine (où le salaire minimum est d’environ 46 euros… par mois — le plombier polonais a du souci à se faire)…

Lire la suite des opinions (142)

Votre réponse
Postez un commentaire