En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

UMP : "Cette crise vient d'un décentrement né du discours de Grenoble"

Mis à jour le
Pour Stéphane Rozès, Nicolas Sarkozy porte une grande part de responsabilité dans le fiasco de l'UMP.
 

INTERVIEW - Pour Stéphane Rozès, politologue, la crise de la droite française vient directement d'un décalage entre la ligne politique donnée par Nicolas Sarkozy et l'idéologie du peuple de droite.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • erwan75
    erwan75     

    oh si l'avenir du fn ne dépend que de quelques chamailleries entre 2 politiciens un peu trop ambitieux, c'est triste ... dans quelques jours tout cela sera oublié et taperont ensemble sur le gouvernement ... vous connaissez bien mal le monde de la politique...

  • antimegane
    antimegane     

    dans 100 ans ca sera toujours de la faute de mr sarkozy

  • Max 85
    Max 85     

    Dans 50 ans sera toujours la faute à Sarkozy...Il parait même qu'il serait responsable de la saint barthelémy

  • keops
    keops     

    en tout cas merci pour tout cela le fn n en sera que plus fort vive marine

  • Napoleoniste
    Napoleoniste     

    Ecouter Rozes parler de la droite, c'est comme entendre un pasteur precher pour la religion catholique. Croire que les politologues et les historiens sont de gentils analystes objectifs, c'est se fourrer le doigt dans l'oeil jusqu'a la clavicule! Mais la mystification aupres du public passe bien.

  • Alain Blond Peaucellier
    Alain Blond Peaucellier     

    Il y a de l'antisarkozysme primaire dans l'air !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Quelques secondes sur google m'ont permis d'apprendre que ce monsieur est un "proche" (politiquement parlant) de françois hollande. Donc je résume : on prend l'avis d'un expert "chez l'ennemi", on ne manque pas de qualifier un évènement de la droite comme "un cauchemard" en focalisant sur ce qui fait polémique et en taisant tous les aspects positifs, et on conclue que tout ça c'est la faute du seul qui peut, selon certains, recoller les morceau. Olivier Laffargue ça fait longtemps que vous êtes encarté au PS ? :p

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Quelles idées ne sont pas celles du "peuple de droite" ? Le peuple de droite est-il favorable aux racailles ? Le peuple de droite est-il favorable à l'assistanat ? Le peuple de droite est-il favorable à l'insécurité ? Le peuple de droite est-il favorable au pillage du fruit de nos emprunts par des gens sans scrupule ? Le peuple de droite est-il favorable au chantage d'islamistes : donnez nous des mosquées ou on prie dans vos rues (on peut prier n'importe où mais prier en privé ne serait pas "suffisamment productif") ? Je trouve quand même hallucinant qu'un soit disant politologue tombe dans le piège des "grandes cases". La grande case "immigration/islam" serait apparemment occupée par le FN, dont si l'UMP est parle c'est qu'il n'est pas à sa place ? On gagne de l'argent à penser et dire des âneries pareilles ?

  • erwan75
    erwan75     

    correction : "ce ne peut pas être PIRE"

  • erwan75
    erwan75     

    Il faudrait peut être reprendre ses esprits pour tous ces pseudos célèbres inconnus en mal de notoriété ... il ne s'agit que de désigner un candidats à une élection interne pas le fin du monde ni une affaire d'état ... et quoi qu'il arrive ce ne peut pas être l'élection frauduleuse notoire d'Aubry à la tête du Ps (et encore moins du processus coréen de celle du repris de justice "Desir") ... je ne parle même pas du processus népotique de désignation de la fifille à son papa à la tête du FN ....

Votre réponse
Postez un commentaire