En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
A Marseille, une manifestation contre la réforme des rythmes scolaires en décembre 2013
 

La réforme des rythmes scolaires avait causé du tort à Vincent Peillon. Son successeur à l'Education nationale Benoît Hamon entend assouplir le texte mais peine à faire l'unanimité.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Franchement elle apporte quoi cette réforme ? On décrète que c'est pour le bien de l'enfant, sans se demander pourquoi, sans se poser aucune question quant à la faisabilité, et en faisant peser la gestion des difficultés sur le contribuable ... C'est la recette habituelle et on sait parfaitement que ça n'aboutira à rien, si ce n'est appauvrir un peu plus les collectivités et leurs habitants. Eu égard au contexte actuel c'est purement et simplement irresponsable. Le seul acte intelligent à prendre en urgence c'est de retirer cette réforme.

  • MrPanda
    MrPanda     

    Le futur texte de Benoît Hamon pourrait aussi --> autorisé <--

    plus personne ne relis avant de publier ? bravo...........

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    Tous dans la rue contre cette réforme. Le PEILLON a voulu marquer son passage dans le gouvernement mais n'a pas pense un seul instant aux enfants. Pauvre France.

  • carabistouille
    carabistouille     

    ils n'ont rien compris, on ne veut pas de 5 matinées

Votre réponse
Postez un commentaire