En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Deux semaines seulement après la rentrée, la commune de Crillon, dans l’Oise, a choisi d’abandonner la réforme des rythmes scolaires.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    Mais qui est d'accord pour cette mesure??????? Des dépenses supplémentaires les instits qui vont avoir une compensation financière les mairies qui vont devoir mettre des moyens aussi et les répercutés sur les impôts locaux les collectivités vont s'empresser de nous racketter un peu plus, c'est évident même a quelqu'un qui n'a pas fait l’ENA. Le coût de la réforme est évalué à 150 euros par enfant par les mairies si elles choisissent de la mettre en place en 2013 ils auront 50€ par enfant de l'état C'EST DU N'IMPORTE QUOI ! En ces temps de crise aucune dépenses qui ne peut attendre ne doit être votée !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Qui paye toutes les coûteuses réformes des socialistes.

  • Electron
    Electron     

    il est hors de la réalitée ! Peillon !

  • br71
    br71     

    Une commune prés de chez moi( pas trés grosse ) à calculée qu'il lui fallait débourser 95 000 Euros, sans compter les intervenants, les fournitures... pour assurer cette réforme. Qui va payer ????

  • deuxc
    deuxc     

    Et paf! Ca commence. Bravo peillon, clap clap clap, t'es aussi doué que tes collègues!

Votre réponse
Postez un commentaire