En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-François Copé a précisé qu'il était ouvert à un projet de réforme à condition qu'elle ne serve pas au PS à reporter des élections.
 

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a précisé vendredi qu'il était ouvert à un projet de réforme à condition qu'elle ne serve pas au PS à reporter des élections régionales et a défendu un référendum sur les régions.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • Rouge
    Rouge     

    chaque Français doit 40 000 euros ..............vous dites quoi ? pas un mot bien sur !
    vous avez un cancer vous faites quoi ? pas un mot bien sur ! et bien bonne nuit !

  • Rouge
    Rouge     

    le soucis c'est demain .

  • booboo
    booboo     

    MAIS COPE LES FRANCAIS NE TE DEMANDENT RIEN !! VA DONC T' OCCUPER DE TES MAGOUILLES FIANCIERES !!! APRES NOUS VERRONS !!

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    tous les Français normaux ne le souhaitent pas. On joue pas avec la démocratie. Ceci étant, l'avis de Copé on s'en tape.

  • jackyguillet
    jackyguillet     

    Que Hollande fasse cette lois des département en prenant le 49/3

  • Justin49
    Justin49     

    Le candidat Hollande annonce la couleur : "Je renégocierai ce traité que je refuse de graver dans le marbre en privilégiant la croissance et l'emploi et en réorientant le rôle de la Banque centrale dans cette direction"...Mais le traité initial, le "traité Sarkozy" n'a pas été touché.

  • Justin49
    Justin49     

    Copé a raison pour le référendum mais il est gonflé ses électeurs attendent toujours le référendum suivant : en 2005, les Français disaient un NON massif à la Constitution européenne : en 2008, Nicolas Sarkozy a passé outre la volonté du peuple exprimée dans ce référendum et a fait ratifier cette même Constitution européenne, sous l’appellation Traité de Lisbonne, par voie parlementaire.

  • boris2749
    boris2749     

    Il a beau être grillé et salé juste ce qu'il faut, je n'en prendrais pas à l'apéro.

  • Juillet48
    Juillet48     

    Bravo M. Copé, vous parlez sagement.

  • octoocto
    octoocto     

    Copé refuse. Nous, on refuse Copé. Tout est dit ...

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire