En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French Minister of Labour Muriel Penicaud poses during a governmental seminar in Nancy on July 1, 2017. 
FRANCOIS LO PRESTI / AFP
 

La ministre du Travail a défendu la future réforme du Code du travail, arguant que sa forme actuelle pénalise plus les entreprises vertueuses qu'elle ne sanctionne effectivement "les 5% qui ne se conduisent pas dans les règles".  

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • unique arthur
    unique arthur     

    Faut appeler un chat un chat ,cette loi s'appelle loi LICENCIEMENT

  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    J'aime bien l'expression de Armando ci dessous :
    "il faut dire qu'il s'agit du code du travail et non pas du code du chercheur d' emploi".

    C'est exact !
    mais un code de travail trop contraignant pour embaucher en France va conduire les entreprise à embaucher ailleurs. (sous traitance, delocalisation, réduction des commandes ...)
    Et ainsi ce code de travail sera NUISIBLE pour les emplois en France.
    Donc nuisible pour les chercheurs d'emploi.

    Ceux qui ont un emploi ... le garderont grâce à un code comme l'actuel, certes.
    Sauf si leur entreprise part en faillite à cause du manque de souplesse imposé par le-dit code du travail.

    Reforme en profondeur est donc justifiée.

  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    Un code du travail simple éviterait bien des délocalisations !!!
    Et attirerait les entreprises étrangères ...

    Les lois française sur le travail sont "chiantes" et sont un obstacle aux performance des entreprises.

    Elles sont la pour protéger les privilégiés qui ont un job penard. Pour qu'il reste peinard avec leur 35h.
    les lois actuelles :
    RIEN pour ceux qui n'ont pas de job.
    RIEN pour créer des emplois
    RIEN pour éviter les délocalisations

    armando barros
    armando barros      (réponse à Alpes et lac)

    Bonjour,
    il faut dire qu'il s'agit du code du travail et non pas du code du chercheur d' emploi
    et pour ce qui est du job pénard j'ai bien peur que le mot pénard soit en trop.
    Pour ma part je travaille dans un grand groupe et je suis loin d'avoir le job pénard dont vous parlez .
    pour le reste je suis d’accord avec vous: il faut assouplir en faisant attention a ne pas trop libéraliser.
    ou alors punir très sévèrement tout abus.

    armando barros
    armando barros      (réponse à Alpes et lac)

    Bonjour,
    il faut dire qu'il s'agit du code du travail et non pa

  • ♥ de France
    ♥ de France     

    Patrons ? Chef du personnel ? Directeur de prod ? Esclavagistes ?
    ça fait combien de temps que vous n'êtes même pas capable de faire aussi bien que ceux que vous accusés ? C'est quoi votre mode de vie ? Mettre en compétition les employés afin qu'il n'en reste plus qu'un, les autres du balai ? Et les plus faibles sur le carreau vous en faites quoi ? Petite aide sociale pour les aidés ou vous les laissés crever tout en acceptant l'immigration dans notre pays car c'est un apport de nouveau compétiteurs ?

    Alpes et lac
    Alpes et lac      (réponse à ♥ de France)

    Etes vous allez vire dans d'autres pays où
    - le code du travail est simplifié,
    - le chômage est à moins de 5%
    - le smic n'existe pas (refusé en referendum) mais les salaires sont deux fois plus élevés qu'en France

    Evidemment les employés bossent dur, sont consciencieux, honnêtes envers leur patron, ont peu de vacances ...
    Les entreprises sont compétitives et prospèrent ... Les entreprises étrangères s'y installent.

    Je parle de la Suisse, La Slovénie, L'Autriche ... l'Allemagne n'est pas loin derrière.

    moi ça me fait réfléchir sur nos erreurs, celles de nos syndicats .... et de nos politiques.

    ♥ de France
    ♥ de France      (réponse à ♥ de France)

    *voir réponse à Picto plus bas

  • sonntag67
    sonntag67     

    bof la réforme du code du travail se fera sans problèmes, la CFDT & FO sont sur la même ligne que le gouvernement !

    Picto
    Picto      (réponse à sonntag67)

    Si la protection des "glandeurs", tire au flanc, incompétents et malhonnêtes n'était pas la priorité, le code de travail seraient plus simple.
    Ces engeances ne resteraient pas dans leurs entreprises,
    ... et une fois compris pourquoi ils ne trouvent pas de boulot, ils changeraient de mentalité.
    Autoregulation par le haut ça s'appelle !

    Les entreprises deviennent alors plus compétitives grâce à des employés plus compétents et efficaces.
    Entreprises compétitives = creation d'emploi et pas "de plan sociaux"

    ... un code du travail simplifié est donc bénéfique !

    ♥ de France
    ♥ de France      (réponse à Picto)

    Comment voulez-vous de la compétitivité alors qu'il suffit d'ouvrir votre entreprise en Roumanie, Pologne, etc...pour bénéficié d'un code du travail inexistant et tarif avantageux ? Vous comprenez à présent la délocalisation ? A moins que vous vouliez que nous soyons traité comme les pays que je vous ai cité plus haut ?

    Et maintenant ?
    Et maintenant ?      (réponse à ♥ de France)

    le salaire ne fait pas le critère de choix !
    La preuve en Suisse, les professionnels avec CAP gagnent au moins 4000€ par mois.
    mais ... 42 heures, 4 semaines de vacances et il faut travailler plutôt que blablater et faire des pause clopes ou café.
    Et les entreprises sont loin d'être en faillite et ne ferment pas. Elles embauchent.

    Alpes et lac
    Alpes et lac      (réponse à ♥ de France)

    Ce sont les populistes qui disent ça !
    La souplesse n'est pas synonyme de bas salaires.
    La souplesse c'est ce qui permet à une entreprise d'embaucher ou de travailler plus quand il y a des commandes et de travailler moins si elles diminuent.
    C'est du gagnant gagnant pour les employés aussi.

    Il y a des pays ont flexibilité et durée du travail plus élevé qu'en France est synonyme de salaire élevé.
    Et ... de chômage faible ...

  • Picto
    Picto     

    Quand les employés comprendront que leur patron, leur entreprise et eux mêmes ont les mêmes intérêts et que la paix sociale est primordiale pour le succès de tous, le code du travail tiendra en quelques pages ...

    Mais il y a ceux qui défendent leur intérêts propres et qui ont besoin d'être re-elus comme représentant du personnel ... et là pour ceux là, plus c'est compliqué mieux c'est !!!

  • bergheim
    bergheim     

    on va encore les entendre les lamantins qui n'ont aucune qualification, ne veulent pas travailler plus de 35 heures et gagner plus qu'un cadre sup ....

  • raletrol42
    raletrol42     

    Grand sujet de discorde pour les français...ceux qui ont eu et abusés de privilèges, qui aujourd'hui ont une retraite plus que confortable et les générations suivantes qui ne savent pas comment vivre simplement décemment...grande fracture de notre société.
    Et ne me parlez pas de pénibilité ou de semaines de 40 heures pour certaines corporations à cette époque bénie, les intérimaires d'aujourd'hui, les cdd, les précaires avec 3 petits boulots n'ont aucune leçon à recevoir de la génération des trente glorieuses/du baby boom,qui ont eu de belles années de gabegies dont nous payons aujourd'hui la note très salée.
    Quid des salariés qui ont un cdi et parce qu'ils ne se plaisent plus, accumulent arrêts maladies, et soutien syndical au lieu d'avoir le "courage" de démissionner et laisser la place à quelqu'un de plus motivé, qui ne plombe plus l'organisation de l'entreprise.
    Regardez les exemples dans certains pays, ou la "flexibilité" fait qu'on peut quitter un boulot le lundi soir (sans paperasse pendant 2 mois) et rebosser le mercredi....
    Dans ce pays on a beaucoup de mal à intégrer, qu'une entreprise est là pas pour faire que du social et "donner" du travail comme le vocifèrent les syndicalistes.
    Lorsque vous comprendrez que vous avez autant besoin de votre entreprise qu'elle a besoin de vous lorsque vous bossez bien, qu'il s'agit d'un partenariat...
    Oui il existe des patrons véreux, profiteurs.... les salariés sont tous des anges???
    On paye aujourd'hui la note de ceux qui ont fait tout et n'importe quoi, des syndicalistes d'un autre temps, qui défendent leurs intérêts et jamais les nôtres.
    Qu’on donne plus de flexibilité autour du CDI, ça va permettre je le souhaite, de ne plus laisser de personnes sur le carreaux à cause de se sacro saint sésame pour tout ou presque.
    Essayer de vous loger, sans montrer la patte blanche d'un cdi, de demander un petit crédit...ceux qui sont dans ce cas savent de quoi je parle.
    Une ineptie...si la boite coule... quid de la valeur de ce cdi?? alors qu'un intérimaire, un cdd peut bosser sans discontinuer sans aucun soucis?
    C'est une mentalité qu'il faut changer, propre de l'homme non savoir évoluer, se remettre en question, repartir , refaire???
    Les gens veulent des réformes uniquement si ça ne dérange pas leurs petites habitudes, leur confort, leurs acquis.... quelle "gloire" des acquis quand j'en entend certains, lorsque réellement 15% de la population galère pour gagner un smic, en cumulant des petits boulots qui couvrent à peine leurs frais...
    Quid de l’intérêt des cdi qui figent les emplois, empêchent d'embaucher, qui font que tellement d'entreprises ont recours à des contrats aidés, sous payés pour ne pas s'endetter en licenciant et réembauchant.... quel est l’intérêt de ces pansements sur une jambe de bois????
    Même l'administration ne recrute quasiment plus que des contractuels... moins de rigidité qu'avec des places figées, avec des syndiqués, des personnes qui une fois le "confort" de l'emploi définitif acquis, se laissent aller... mais on paye la note pour ces "privilégiés" car les contractuels eux n'ont droit à rien, en faisant néanmoins autant d'heures si ce n'est plus..
    Ou est votre équité dans tout cela?

    Je ne sais pas ce que donnera cette modification du Code du Travail, contrairement à nos nombreux experts internautes qui savent qu'un grand malheur nous attend... mais punaise... regardez déjà ce que ça va donner, il sera temps de sanctionner aux prochaines élections (il faudrait encore que vous alliez voter!!)
    J'ai un parcours professionnel très divers, je suis passé par des études, des petits boulots, des périodes de chômage, des contrats aidés, entrepreneur d'une pme,des cdi mais des entreprises qui ont fermé, une reconversion professionnelle,des semaines de 45 heures, des salaires minables alors qu'au chômage j'aurais gagné plus en déduisant mes frais et ma fatigue, des cdd,... mais une constante, ne jamais l'installer dans le confort d'une situation, savoir que justement jamais rien n'est acquis.
    Je n'ai pas toujours mangé à ma faim, mon banquier m'a souvent tel pour me dire que des paiements n'étaient pas honorés, mais me battre, sans cesse, sans attendre que le système se bouge à ma place et me materne. Donc bosser et bouffer du pain noir, je pense savoir de quoi je parle n'en déplaise à ceux qui me critiqueront.
    Je vous donne un dernier exemple, salarié méritant me dit on et une entreprise où j'adore aller bosser. On ne peut que me proposer des cdd, longues durées, à répétitions pas un cdi... motif:
    la personne en cdi que je remplace depuis des années de manière très régulière...oui vous lisez bien des années.. maladie le temps imparti pour que le maintien de salaire puisse se faire, retour quelques semaines, puis maladie du jour au lendemain.
    Toute l'équipe doit se réorganiser, faire des heures sup en attendant de

    raletrol42
    raletrol42      (réponse à raletrol42)

    LA SUITE... désolé...

    Toute l'équipe doit se réorganiser, faire des heures sup en attendant de trouver un remplaçant.. je vous rassure ce collaborateur semblait très en forme à la fête de village où je l'ai croisé... et un aveux, n'aime plus son poste actuel, mais refuse de démissionner, pour ne pas perdre son sésame précieux...en attendant, une entreprise en grande difficulté, car maintien de salaire de ce malade et trop coûteux de licencier avec un recours prud'hommal assuré..d'autres emploi sur la sellette, et mon contrat pas sur d'être renouvelé la prochaine fois, au profit d'un CAE moins coûteux même si moins performant professionnellement...
    Comprenez qu'il a du ménage à faire, des changements a opéré.. laissez une chance de voir si les choses changent dans le bon sens, alors que vous vous plaigniez sans cesse que rien ne bouge depuis 40 ans!!!

  • unique arthur
    unique arthur     

    Salariés KLEENEX ,le rêve du MEDEF se met en place!!!!

  • vauban
    vauban     

    évidemment qu'il faut réformer le code du travail , il n'est plus du tout adapté au monde du travail actuel .... les râleurs CGT devront se donner la peine pour réfléchir un peu s'ils en sont capable!!!

    Picto
    Picto      (réponse à vauban)

    Quand les employés comprendront que leur patron, leur entreprise et eux mêmes ont les mêmes intérêts et que la paix sociale est primordiale pour le succès de tous, le code du travail tiendra en quelques pages ...

    bergheim
    bergheim      (réponse à vauban)

    il n'y a pas que les CGT, il y a aussi les FN qui sont dans ce cas ....

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire