Policier en garde à vue à Marseille : "s'il y a eu faute, il faudra que la justice passe", prévient Valls

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a réagi à la mise en garde à vue d'un policier, à Marseille, après la mort d'un jeune homme dans la nuit de mercredi. Le policier, qui n'était pas en service, était alcoolisé.

A.S.
Le 14/02/2013 à 19:47
Mis à jour le 14/02/2013 à 19:54

"Il n’y a pas de place pour de tels comportements dans la police de notre pays". Interrogé sur le placement en garde à vue d'un policier à Marseille, après la mort d'un jeune homme avec lequel il avait eu une altercation, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a appelé "au calme, à la sérénité".

>> A lire aussi - "Marseille : un gardien de la paix en garde à vue dans une affaire d'homicide"

Altercation et utilisation de l'arme de service

Le policier interpellé, qui n'était pas en service au moment des faits, se trouvait dans une épicerie lorsque une altercation a éclaté entre lui et un groupe de jeunes gens.

Frappé par trois personnes, qui, selon lui, auraient remarqué son pantalon de policier, l'homme a sorti son arme de service (dont le port n'est pas autorisé en dehors des heures de travail, ndlr), atteignant mortellement l'un des jeunes. Le préfet de police a indiqué que le policier était "alcoolisé".

"Faire confiance à la justice"

"J'en appelle à faire confiance à la justice, à la police, qui sont en train de travailler sur ces faits", a poursuivi le ministre de l'Intérieur.

"Et je veux dire à chacun que, s’il y a eu faute, s’il y a eu usage de l’arme alors qu’il n’y avait aucune raison de le faire, s’il y a eu un comportement qui ne correspond en rien à ce qu’est la police dans ce pays, il faudra que la justice passe et l’autorité administrative passera également, croyez moi".

Et Manuel Valls de conclure : "Il n’y a pas de place pour de tels comportements dans la police de notre pays".

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Avez-vous fait de bonnes affaires pendant les soldes?