En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Vincent Peillon
 

Vincent Peillon lance, lundi, la campagne nationale pour le recrutement en deux ans de plus de 43.000 enseignants.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • Mitch Gnarf
    Mitch Gnarf     

    Fainéant ou feignant ? Explique loi la différence.

  • Mitch Gnarf
    Mitch Gnarf     

    Il n'y a pas que l'écriture, n'oubliez pas la capacité de penser par soi même. Certains analphabètes ont une meilleure réflexion que vous, et sont plus aptes à vivre avec les autres que vous. Une nation ça se construit ça ne se détruit pas.

  • Mitch Gnarf
    Mitch Gnarf     

    Vous savez les enseignants du privé sont payés avec vos impôts... On appelle cela l'enseignement sous contrat. Hors contrat vous ne pourriez même pas vous le payer.

  • Mitch Gnarf
    Mitch Gnarf     

    Travail, famille patrie ?

  • alhzy
    alhzy     

    C'est fait, ce ministre ridicule veut flatter son électorat. Où a t'il trouvé subitement l'argent pour revoir les salaires des profs. Belle justice sociale une nouvelle fois.

  • valgego
    valgego     

    Profs au rabais niveau licence moins un ,........et compte tenu des aides accordées aux plus démunis pour poursuivre les études,(ce que je ne conteste pas ,bien au contraire),il est évident que l'arrêt des études à 2 ans de facs pour enter dans l'enseignement sera la prime à l'échec scolaire et la discrimination par l'emploi dans la fonction publique ,d'un électorat à l'intégration difficile et à la vocation tardive .La seule réforme crédible est le retour à l'école normale avec une formation d'enseignants sur deux ans .La réorientation après deux ans de fac ,c'est deux années perdues ,pour recycler les plus mauvais étudiants ,sans vocation où si peu et leur confier un métier de complaisance dont la difficulté nécessiterait la sélection des meilleurs . Expérience personnelle : j'ai "sauvé" mon fils en urgence de l'école publique du village ,où l'instituteur débordé par 2 classes de 6 et 7 élèves n'arrivait pas à se faire respecter ,une classe de 45 élèves dans le privé a été sa "planche de salut" . La quantité ne fait pas la qualité ,le choix de la qualité ne s'improvise pas et ne peut se limiter à une discrimination développant arbitrairement le nivellement vers le bas. L'élévation et le progrès,ce sont les mêmes concours ouverts à tous ,le clientélisme et les discriminations positives où négatives sont indignes d'un état de droit et insultantes pour tous les élèves . L'école de l'égalité des chances et la morale sont mises à mal par les gardiens du temple payées pour les défendre.

  • passo
    passo     

    damien 39: ah pour les formations ça ils sont les champions!!!! ils devraient être au ""top"" et pouvoir enseigner le meilleur pour nos enfants ou du moins essayer!!! c'est plutôt le contraire; c'est de pire en pire!!!! je travaille en milieu hospitalier, je fais des formations; mais à la fin de celles ci , on doit rendre des comptes et apporter la preuve que l'on est capables de les appliquer!!!!! on fait pareil pour les enseignants?

  • plusjamai
    plusjamai     

    @max85:+1

  • plusjamai
    plusjamai     

    @br71 : +1

  • br71
    br71     

    Et, les salaires dans le privé ???? C'est encore les classes moyennes qui vont payer!!!!Qui va payer tout ce que Peillon promet ??? Est ce, pour que Hollande remonte dans les sondages que l'on choutechoute SON électorat ???

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire