En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Nicolas Dupont-Aignan, l’autre perdant de la soirée électorale

French presidential election candidate for the right-wing Debout la France (DLF) party Nicolas Dupont-Aignan walks out a polling booth after casting his ballot at a polling station in Yerres, Paris' suburb, on April 23, 2017, during the first round of the Presidential election. 
Patrick KOVARIK / AFP
 

Entre le départ des cadres de son parti et l’échec de Marine Le Pen dans sa municipalité, Nicolas Dupont-Aignan fait face à un réveil difficile après le second tour.

Newsletter Elysée 2017

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    N'a pas été très malin de se rallier à Marine !!!

    Il voulait être sur que Macron ne l'appelle pas ?
    REUSSI !

    Comme en son temps Charles Millon (qui avait fait alliance avec le FN pour être élu dans sa région) Dupont Aignan va être le grand banni de ces élections : plus personne ne voudrait être vu en sa compagnie !!!

    Tant pis pour lui ...
    Il avait joué le mauvais cheval (hi hi hi )


Votre réponse
Postez un commentaire