En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le vote blanc va être discuté à l'Assemblée nationale jeudi
 

Pour la seconde fois en un an, un texte visant à comptabiliser et à distinguer le vote blanc des bulletins nuls est examiné à l'Assemblée nationale, ce jeudi. Si son vote ne fait aucun doute, son entrée en application, elle, a été repoussée aux élections européennes, après les municipales de mars 2014.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • mother
    mother     

    non c'est pour ceux qui savent voir et comprendre et qui n'en veulent plus aucun, tout parti confondu ils ne devraient se présenter qu'aux pourris d'or !

  • seg1000
    seg1000     

    La super démocratie du PS est un leurre. Mariage Gay ? Référendum ! Vote blanc ? Référendum ! Pénalisation des clients de prostituées ? Référendum ! Taxe carbone qui divise tant de gens... Référendum !!! Redonnez le pouvoir au peuple ! Les élections sont une fumisterie à partir du moment où les choix laissés se résument à choisir le moins pire...

  • seg1000
    seg1000     

    A choisir entre le vote blanc et les élections à la proportionnelle, pour moi, il n'y a pas photo. Le système actuel ne veut plus rien dire. Si la voix du peuple était respectée, M. Hollande n'aurait pas été taxé de président le plus impopulaire de la Vème République.

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Rien compris à ce charabia, il est pris en compte ou pas ce vote blanc, et dans quelle mesure ? Trois lignes suffisaient. A informer.

  • sclp
    sclp     

    Pour résumer et être plus synthétique et efficace : les élus jusqu'à présent ne veulent pas appliquer le référendum parce qu'ils considèrent que leurs électeurs sont trop cons par rapport à eux ! Dont acte !!!

  • sclp
    sclp     

    Pourquoi cherche t-on a mettre en œuvre sans arrêt des combines contre le front national et pas contre les autres partis ? est-ce une pratique équitable et réellement démocratique ???

  • Dumo
    Dumo     

    Comme le dit "Colibric41AC" . Réformer le droit aux Référendums proposés par le Peuple, et davantage ce dernier accepetera de nouvelles Réformes (pour lesquelles il se sera prononcé) et davantages les Réformes absurdes choisi par d' anciens Elites Politiques seront remplacées. Je pense moi aussi que c' est une solution viable qui permettra efficacement d' apaiser la population et de faire le ménage sur des injustices que trop souvent survolées par nos Elites...

  • wladyslawas
    wladyslawas     

    Le vote blanc c'est pour ceux qui n'ont pas de courage, pas d'opinion, d'exprimer un mécontentement, qui n'ont pas le courage de voter FN par honte de ce que pourraient dire leurs proches, donc honte d'eux-mêmes

  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    Le référendum d'initiative populaire : un objectif essentiel.
    Au cours du discours qu’elle prononça lors de la clôture de l’université d’été de son parti, le 15 septembre dernier, Marine Le Pen a annoncé que lorsqu’elle accédera au pouvoir, elle gouvernera de manière référendaire de façon à n’entériner que des décisions validées par une majorité du peuple.
    - [..]Cette manière de gouverner constituerait un approfondissement considérable de notre démocratie[..]Sans commune mesure non plus avec le « référendum d’initiative partagée » que N. Sarkozy a introduit dans l’article 11 de la constitution en 2008 et qui nous a été présenté comme étant un référendum d’initiative populaire, ce qu’il n’est nullement[..](Un projet de loi constitutionnelle, rédigé par Yvan Blot et défendu par Christian Vanneste en 2011, prévoyant l’organisation de référendums à la demande de 500.000 citoyens inscrits sur les listes électorales, n’a recueilli que 77 signatures de députés.)
    - [..]Cette orientation prise par la présidente du Front national n’est certes pas tout à fait nouvelle puisque son parti a inclus depuis longtemps (1985) le référendum d’initiative populaire dans son programme[..]Pour que le référendum d’initiative populaire puisse devenir une institution allant dans le sens de la démocratie directe et nous permettre de sortir du carcan oligarchique qui nous est imposé par le système représentatif, il faudrait donner l’initiative au peuple en permettant à 500.000 citoyens de déclencher une procédure référendaire comme c’est le cas en Italie. L’introduction d’une telle loi devrait faire elle-même l’objet d’un référendum dont le résultat positif ne fait aucun doute (un sondage a montré que 70% de nos compatriotes sont favorables à la pratique du référendum).
    [..]le général De Gaulle considérait que le référendum était la seule vraie pratique démocratique et que la représentation déformait considérablement l’opinion populaire. Il considérait que la seule façon de mettre un terme au régime des partis politiques, qui sont des oligarchies[..], résidait dans le vote populaire direct.
    - [..]certains politistes ont pensé ou pensent encore que le peuple dans son ensemble est capricieux, immature et même déraisonnable et immodéré. Les longues expériences des Suisses, des Italiens, des Allemands et de certains Nord-Américains montrent au contraire que le peuple fait preuve de beaucoup de modération[..] le peuple dans son ensemble est beaucoup plus conservateur que ses élites, aussi éclairées soient-elles ; ces dernières ont une fâcheuse tendance récurrente à s’enticher des idées les plus absurdes et les plus nocives.[..]Vincent Coussedière[..] montre que ce qu’il appelle la « réaction populiste » est une réaction profondément conservatrice qui s’oppose aux lubies révolutionnaires des libéraux–libertaires (immigrationnisme, mariage pour tous, dissolution des communautés enracinées, mondialisme…).
    - [..]Pour conclure, disons que plus que le triomphe d’un parti politique, ce qui importe c’est l’adoption du référendum d’initiative populaire parce qu’il semble que ce soit la seule institution susceptible de permettre l’abrogation légitime et difficilement contestable de toutes les lois néfastes qu’on nous a imposées au cours des quarante dernières années et leur remplacement par des lois conformes à la volonté populaire majoritaire (sur tous les sujets essentiels l’opinion majoritaire est à l’opposé de celles des partis dits de gouvernement).
    A la limite, peu importe le parti qui osera prendre une telle décision pourvu qu’il nous permette, enfin, d’en terminer avec le règne des oligarchies tyranniques et liberticides. 23/09/13 Guillard via Polémia bit.ly/18C2Xvp

  • SULFURIQUE
    SULFURIQUE     

    le vote blanc, en démocratie, doit être reconnu, sinon c'est une manœuvre visant à donner du pouvoir à des gens non représentatifs. Nous avons par ce fait un député élu qu'avec, en réalité 27¨% des voix. Il ne représente qu'une personne sur quatre dans la circonscription !

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire