En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les Républicains consacrent leur première réunion de travail sur l'islam.
 

Pour sa première réunion de travail, la nouvelle formation des Républicains, ex-UMP, va se pencher sur la question de l'islam en France. Une réunion qui dérange, même dans les rangs du parti, au point même que les principaux représentants musulmans de France ont décidé de ne pas participé au débat.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0     

    C'est une notion Chrétienne mais...Au début il y eu le Verbe....
    L'être humain est doué d'un langage articulé, l'évolution à voulu que l'on s'en serve et que certain le manie même, à la perfection.
    Ou est donc le problème ? Pourquoi le dialogue est si tendu avant même la discussion ?
    On arrête des guerres en se posant autour d'une table. On a même réussi a pondre une loi essentielle y a deux cent ans déjà, puis à l’améliorer en 1905. Une loi qui coule du bon sens pourtant.
    Alors pourquoi aujourd'hui en 2015, les instance politiques ne pourrait elles pas dialoguer paisiblement avec la deuxième nouvelle religion en France (et pas "DE" France).

  • Richardhautesavoie
    Richardhautesavoie     

    A quand le comité de réflexion sur toutes les affaires douteuses....

  • berlecr
    berlecr     

    du boulot, du boulot, du boulot, enfin!

  • berlecr
    berlecr     

    Sarko, fait en sorte que l'on trouve du travail avant tout. C'est primordial pour nous.

  • antoinev
    antoinev     

    Un parti qui est, pour reprendre l'expression des politologues, un parti de gouvernement, donc prétendument en mesure de gouverner un jour, n'a-t-il pas d'autres sujets à évoquer pour sa première réunion.
    Je pense qu'il y a plein de sujet de société à évoquer pour essayer d'y trouver des sociétés, plus important que ce sujet.
    Les politiques feraient d'ailleurs mieux de parler moins de religion. Nous sommes dans un Etat laïque.

    Surtout lorsqu'on se prétend être un parti chantre d'une pseudo-laïcité, dont on a cependant légèrement détourné le sens.

  • berlecr
    berlecr     

    Mais quel esprit d'ouverture

  • Grnoumpf
    Grnoumpf     

    Enième retournement de veste pour Sarkozy : N'en déplaise à quelques-uns que je combat, l'islam, c'est aussi une partie de la France." (Nicolas Sarkozy, le 1/10/2007) ; "L'islam, c'est le progrès, la science, la finesse, la modernité." (Nicolas Sarkozy, le 17 juillet 2008) ; etc etc... En 2008, Nicolas Sarkozy, Président de la République, responsable des cultes, entretenait les meilleures relations avec les autorités religieuses, prenait parti dans le débat pour l’enseignement des religions à l’école publique, donnait les coups de pouce nécessaires à l’organisation de l’islam de France dont il était devenu l’architecte, obtenant même, après des années de laborieuses tractations, l’élection d’un "Conseil Français du culte musulman", qui fait toujours office de représentation.

  • La comtesse
    La comtesse     

    Voilà ce qu' écrivait mon ex collègue, brillant universitaire objectif : Mohamed Ibn Guadi, islamologue à l'Université de Strasbourg et directeur du programme d'islamologie au centre français d'études du Moyen-Orient (AFEMO) de Toulouse. Il nous enseigne quelques vérités dérangeantes sur l'islam, qui est une idéologie politique plus qu'une religion au sens strict : « On s’offusque aujourd’hui de la politisation de l’islam. Ce terme lui-même est également un non-sens. L’islam a toujours été politique. Mais il ne faut nullement lui prêter une connotation péjorative. La seule forme d’organisation politique que connurent les musulmans à travers leur histoire depuis les origines de l’islam fut l’Etat islamique. […] Que l’on soit choqué ou non, le fait que des musulmans puissent déclarer que le Coran passe avant les lois de la République est parfaitement juste en Islam. On peut en être offusqué, mais on ne peut retirer à ces propos leur cohérence avec 14 siècles d’histoire islamique. Les efforts des musulmans qui souhaitent concilier islam et laïcité sont vains. Il est tout aussi vain pour des musulmans de rechercher des textes à l’appui d’une telle conciliation. Il n’existe aucun texte provenant des hadiths ou du Coran, ou des commentaires exégétiques islamiques, qui spécifie la place que devrait avoir un musulman en terre infidèle puisqu’il existe en Islam la zone musulmane (Dar al-Islam) et la demeure de la guerre (dar al-Harb) » Mohamed Ibn Guadi, L'islam a toujours été politique ! Après recherche, j'ai retrouvé sa chronique dans LE FIGARO du 17 juin 2OO3.

  • gouik
    gouik     

    La question prioritaire devrait être l'emploi, pas l'islam, on voit bien que ce parti cherche uniquement à marcher sur les plates bandes du FN. L'emploi ils s'en foutent.

  • La comtesse
    La comtesse     

    QUESTION PRIORITAIRE :
    LA LIBERTE DE CONSCIENCE NIEE PAR LA RELIGION ISLAMIQUE EST UN SUJET FONDAMENTAL A METTRE A L'ORDRE DU JOUR DU PACTE REPUBLICAIN !
    La constitution et la loi républicaine sont elles supérieures à la charia, loi islamique ?
    OUI, ou NON ???
    Sachez que la religion islamique ne reconnait pas la liberté de conscience (Le CFCM a refusé de l' inscrire dans sa charte comme le lui avait demandé Sarkozy).
    Le dogme coranique décrète qu' un humain, né musulman, ne peut ni changer de religion, ni se dire athée, sous peine de sanctions par ses coreligionnaires (Tuez les, dit un hadith -dire- de Mahomet).
    La peine de mort pour APOSTASIE est en vigueur dans certains pays de l' OCI, tels l' Arabie, la Mauritanie, Soudan... etc...
    L'islam ne reconnait pas l' article premier de la constitution de la République Française où cette liberté est constitutionnelle et fondamentale dans ce pays !
    On comprend MIEUX pourquoi Mme Belkacem REFUSE l' étude OBLIGATOIRE du "Siècle des Lumières" !
    Je fais référence. Iici, à l' histoire de la fille de Noureddine et Dalila, scolarisée à Dechy (59) harcelée parce que supposée (par son prénom ?) musulmane, elle se déclarait athée !!!

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire