En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Michel Blanquer
 

Le ministre de l'Education nationale prône "l'expérimentation" comme méthode et pose comme projet que "la priorité doit aller à l'école primaire: Il faut en sortir en ayant appris à lire, écrire, compter et le respect d'autrui".

Newsletter Elysée 2017

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • defdemon
    defdemon     

    Dans les années 60, nous étions en moyenne 35 élèves par classe, voire plus. Nous avons quitté le premier degré en sachant toutes lire, écrire et compter.
    J'ai même fréquenté une école rurale à classe unique (plus de 30 élèves) où l'instituteur enseignait à des enfants masculins et féminins du cours préparatoire jusqu'au certificat d'études.... Mêmes résultats.
    La résolution de ce problème n'est pas dans la réduction du nombre d'élèves, mais dans la manière d'enseigner et dans l'autorité des enseignants.

  • beaudolo
    beaudolo     

    Pourquoi n'avons-nous pas les mêmes articles quand on est pas connecté que lorsqu'on l'est?

  • David Achin
    David Achin     

    Chers journalistes, le ministre parle de cours préparatoires donc CP et non des CE1.

    Affligeant que vous ne faites pas la différence !

  • beaudolo
    beaudolo     

    C'est une bonne mesure, mais il faut aller plus loin et interdire tout prosélytisme que ce soit à l'école primaire au collège et au lycée. Quand j'entends dire par Artaud elle-même qu'elle n'enseigne pas l'esprit d'entreprise dans ses cours d'économie mais l'esprit de se défendre contre les patrons et que cette dame enseigne toujours c'est un scandale!

  • tatayo59
    tatayo59     

    bonne prestation du ministre il ne faut pas oublier que l'éducation des parents est très important

  • ANNONCES Catherine
    ANNONCES Catherine     

    l'effectif des classes n'est qu'un aspect des dysfonctionnements de l'école primaire, il faut impérativement revenir aux fondamentaux et donner le gout du travail, valoriser le travail au lieu de faire de la démagogie qui est dangereuse à long terme. Un enfant, d'où qu'il vienne et où qu'il aille, réussira davantage s'il sait lire, écrire, compter... s'il a compris qu'il faut travailler et fournir un effort (physique et/ou intellectuel) pour obtenir ce qu'il souhaite .. tout travail mérite salaire mais avant tout, tout salaire passe par le travail ! et vive l'apprentissage dès 14 ans.

Votre réponse
Postez un commentaire