Gaylib quitte l'UMP, faute de "place audible"

D. N. avec AFP
Le 13/01/2013 à 15:25
Mis à jour le 13/01/2013 à 15:30

L'association de défense des droits des homosexuels Gaylib a décidé de quitter l'UMP, selon sa présidente Catherine Michaud, qui juge ne plus disposer de "place audible" au sein du parti.
    
"Il n'y a plus, au sein de l'UMP, une place audible" pour l'association, a-t-elle déclaré dimanche à l'AFP, confirmant une annonce faite vendredi soir sur France 3. Selon elle, cette décision a été prise par un "vote à l'unanimité des suffrages exprimés" au sein de l'association.
    
Pas la bonne conscience de l'UMP

"Je ne serai pas la bonne conscience LGTB de l'UMP qui défile aujourd'hui avec Civitas", a précisé Mme Michaud, soulignant l'absence de débat autour de la question du mariage homosexuel au sein du parti.
    
"Aujourd'hui, dimanche 13 janvier, l'UMP a mis les moyens techniques, humains, financiers" pour participer au mouvement d'opposition au mariage gay et "on a gonflé les rangs de la manifestation où on a le FN, Civitas, Frigide Barjot", s'est indignée la présidente de Gaylib.
    
"Aujourd'hui, on a une UMP qui se sert de ce sujet (...) avec un Jean-François Copé en mal de légitimité", a estimé Mme Michaud, précisant que "depuis quatre ans, l'UMP se radicalise".

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Consultez-vous les prévisions de trafic avant de prendre la route des vacances?