En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manuel Valls le 8 avril à l'Assemblée nationale.
 

Entre mardi et mercredi, le Premier ministre a annoncé des mesures visant à réduire le mille-feuilles administratif. Au programme, suppression des conseils départementaux et réduction du nombre de régions. Une annonce qui a fait réagir.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Pate
    Pate     

    Il s'en fout, ses origines ne sont pas ici, donc aucune importance pour lui, puisque pas de racine dans une de nos belles régions.

  • jjpb
    jjpb     

    Diminuer le nombre de régions pour augmenter le nombre d'emplois, peut-être ? Pour que les jeunes et moins jeunes sachent lire et écrire correctement ?
    Se préoccuper du nombre de régions, ce n'est pas trop compréhensible ; cela a peut ou pas de rapport avec le redressement du pays.
    Je crains donc que les politiques n'aient pas de solution sérieuse à la situation actuelle, sauf lors de la campagne précédant leur élection. Un système cohérent existe cependant, et a été élaboré par l'américain Ronald Hubbard ; économie, finances, production, gestion ont été reliées, et permet à des sociétés ou à des individus de vivre correctement, à un échelon local ou mondial.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    parlait* et empiré en doublon !=

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et pourtant non. Il y a trop de problème parce qu'il y a trop d'impôts. Il y a trop d'impôts entre autre parce qu'il y a trop de collectivités. Le préalable à toute action positive c'est une action d'économie, comme l'avait fait Sarkozy avec le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux. Mais ça c'était de la m*rde parce que c'était Sarkozy. La réforme de Valls c'est un progrès parce que c'est Valls. A noter qu'on parler d'austérité sous Sarkozy et que malgré le fait que la situation ait empiré empiré avec le champion des journalistes ce mot a disparu du vocabulaire de ces derniers.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ouais, la consultation chez les socialistes, on a vu ce que ça donne. On fait ce qu'on veut, on insulte ceux qui ne sont pas d'accord. Après la br*nlée des municipale et celle qui s'annonce pour les européennes, comment ne pas les soupçonner de modifier l'existant en leur faveur ?

  • Persona Non Grata
    Persona Non Grata     

    " Rabbi-Manuel " aurait même le soutient de "Royal" ? (hé ben mon neveu ! c' est pas rien ! ) ....mais au Sénat Gaudin lui a déjà expliqué qu' il n' aurait pas une majorité suffisante (et de loin ) pour y parvenir ..... Mais c' est pas grave le but n' est pas d' y parvenir , le but est de nous enfumer ( avec la complicité des médias ) et pendant ce temps là on continue la " chute libre " ( sauf que le contact avec le sol est proche ) !..... Et bientôt le parachute ventral n' aura plus le temps se déployer ! plouf !!!!

  • F F I
    F F I     

    Notre premier sinistre ,devrait s'occuper de l'économie désastreuse de notre pays ! avec 1000 chômeurs de plus par jours , il est temps de s'inquiter ! Sa première grande mesure est déjà à côté de la plaque , compliquée et inutile !

  • F F I
    F F I     

    bien vu !

  • Bibilartichaut
    Bibilartichaut     

    et pourtant rien n'a été fait... seuls comptent les actes, pas les intentions ou les simples déclarations, même si les politiciens s'acharnent à nous prouver le contraire jour après jour.

  • jojo29
    jojo29     

    Si il pouvait aussi lancer l'offensive contre le Sénat ça serait une bonne chose,et aussi supprimer un tiers des circonscriptions comme avant ,mais bon,le Père Noel est déjà passé.....

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire