En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Daniel Cohn-Bendit, député européen, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi sur BFMTV-RMC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • Rejane Vauvert
    Rejane Vauvert     

    pauvre de toi oscars

  • korben
    korben     

    Cet individu me rappelle une chanson de DUTRONC :" je retourne ma veste toujours du bon coté......." alors son opinion on s'en tamponne un peu , pourquoi les médias français lui accordent ils autant d'importance ??? cela restera pour moi un mystère

  • Lauthier
    Lauthier     

    On s'en tape de l'avis de ces mecs qui ont la double nationnalitées est qui donnent des leçons !!! Quand on a le cul entre 2 chaises on ne peu pas etre crédible .... Le pire est que les journalistes l'invitent ???

  • prob5763
    prob5763     

    Il faut préciser que cet apatride est une sorte de Phoenix , puisqu'il est né le 4 avril 1945 quelque part dans le sud de la France, de parents juifs morts en déportation. Même le petit Jésus n'a pas été capable d'une telle prouesse.

  • lafouine
    lafouine     

    Dans son livre "Le Grand Bazar", publié en 1975 chez Belfond, Daniel Cohn-Bendit évoque son activité d'éducateur dans un jardin d'enfants "alternatif" à Francfort :

    "Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : 'Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d'autres gosses ?' Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même". "J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi ".

    voilà le personnage! alors shut up

  • Jean Claude Garcia
    Jean Claude Garcia     

    Daniel Cohn-Bendit est un homme politique de nationalité allemande, né le 4 avril 1945, coprésident du groupe Verts/Allemand au Parlement européen depuis 2002. Alors de quel droit et en vertu de quel pouvoir se permet-il de juger publiquement nos représentant politique quels qu'ils soient!? Qu'il ferme sa "gueule" et que les médias arrêtent d'interroger cet individu! On s'en tape de ses jugements et de ses états d'âmes! C'est dingue de voir çà! Bientôt on se fera dictée ce que l'on doit faire par n'importe qui de l'étranger, pourquoi pas par un pingouin du pôle nord pendant qu'on y est!

  • franciseure
    franciseure     

    Cohn Bendit à oublié de passer en revue le cumul des mandats. L'Antidémocratie dans sa splendeur. Que les pouvoirs soient concentrés dans quelques mains bonjour la démocratie.

  • franciseure
    franciseure     

    peut-être et non peu-être

  • franciseure
    franciseure     

    Est-ce-que le grand "patron " excusez-moi je devrais dire responsable de la politique française est une pointure?( Patron est un mot noble à ne pas dénaturer). Dans tous les cas je ne vois pas son courage politique et qu'il n'est préparé son travail avant de prendre le poste suprême. Peu-être croyait-il ne pas accéder à se poste? Nous pouvons constater journellement son inaction dans le moyen et long terme. Que des mesurettes de bricolos et surtout la misère qui s'installe durablement en France dans tous les domaines. De l'industrie, en passant par l'immobilier, la sécurité, l'éducation nationale, la santé, les prestations sociales etc... tout le dépasse.

  • oscars
    oscars     

    cohn-bendit est surement plus instruit que toi @jeconteste!!!!!!!!

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire