En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Claude Bartolone, le 13 décembre 2015.
 

Elus en Ile-de-France et en Nord-Pas-de-Calais-Picardie lors des élections régionales, le président socialiste de l'Assemblée nationale et le secrétaire général du parti Les Républicains ont préféré jeter l'éponge.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

36 opinions
  • marco3340
    marco3340     

    C'est vraiment prendre les électeurs pour des moins que rien et c'est une profonde marque de mépris envers eux. De plus, ce mépris est assorti d'un sentiment de supériorité et d'impunité.
    Ces gens là n'ont rien à envier à Monsieur Aquillino Morelle et croient que les électeurs ne sont ni plus ni moins que des cireurs de pompes destinés à les servir.

  • blancdeblanc
    blancdeblanc     

    Il faut reconnaître qu'il a une belle tête de vainqueur le Bartolone, si c'est pas se ficher de la gueule du peuple des sans dents, ça, et l'Autre Woerth qui fait pareil pour montrer la collusion, quand il s'agit d'élection, un candidat devrait être obligé de siéger là où il est élu en dernier plutôt que de choisir le poste le plus juteux comme font ces clowns, de B à W soit presque tout l'alphabet tout de même. Heureusement qu'il reste Zorro et à l'autre bout je vous laisse choisir!

  • blancdeblanc
    blancdeblanc     

    Et après ils s'étonnent que le FN monte, FN qui vient de changer de nom pour être rebaptisé Finn, c'est ce qui est claironné dans Star's War du moins, ou n'aurai-je pas tout compris?

  • provencal le gaulois
    provencal le gaulois     

    Woerth admet donc avoir mis son nom pour "tromper" l'électeur.... dans ce cas là ça n'invaliderait pas le scrutin ?? Marine devrait y réfléchir...

  • milor
    milor     

    voila le genre de politiques qu on souhaite ne plus revoir leur conduite est indigne dehors

  • truc
    truc     

    Alliot a fait plus fort encore
    élu il ne viendra pas sieger une minute !

  • CitoyenRedoutable
    CitoyenRedoutable     

    Si vous avez voté pour Eric Woerth (Les Républicains) ou Claude Bartolone (PS) lors des dernières régionales... Je suis au regret de vous dire qu'ils se sont foutus de votre gueule...
    .

    Exemples flagrants du carriérisme politique, du marketing politique, des jeux des partis, ...

    Eric Woerth : avoue avoir suivi Xavier Bertrand sur sa liste juste pour jouer un peu le VIP, faire "corporate"... Les arguments indiquent clairement que dès le départ il savait qu'il n'irait pas jusqu'au bout, car il préfère les autres fonctions qu'il cumule déjà.
    .

    Claude Bartolone : issu d'une stratégie politique du PS de mettre une tête d'affiche pour garder la région en lieu et place du Président sortant... Cet homme ne trouve pas ça suffisamment intéressant puisqu'il ne sera pas au final Président de région Ile de France mais seulement conseiller régional. L'engagement politique local ne l'intéresse alors pas assez.

    Espérons que les électeurs garderont en mémoire ces deux hommes et ne voteront plus jamais pour eux ni pour un candidat qui n'aurait pas clairement indiqué dès le départ ses intentions en cas de succès ou de défaite...

    NON ce n'est pas la première fois que ça ce produit.
    OUI nous sommes complices de ce genre de situation à ne pas être exigeants (nous abstenir ou voter aveuglément pour ce type d'hommes et femmes politiques).

  • vlado
    vlado     

    Si l'objectif est de casser le système démocratique, peuvent ils être condamnés à l'inéligibilité ?

  • CitoyenRedoutable
    CitoyenRedoutable     

    Si vous avez voté pour Eric Woerth (Les Républicains) ou Claude Bartolone (PS) lors des dernières régionales... Je suis au regret de vous dire qu'ils se sont foutus de votre gueule...
    .

    Exemples flagrants du carriérisme politique, du marketing politique, des jeux des partis, ...

    Eric Woerth : avoue avoir suivi Xavier Bertrand sur sa liste juste pour jouer un peu le VIP, faire "corporate"... Les arguments indiquent clairement que dès le départ il savait qu'il n'irait pas jusqu'au bout, car il préfère les autres fonctions qu'il cumule déjà.
    .

    Claude Bartolone : issu d'une stratégie politique du PS de mettre une tête d'affiche pour garder la région en lieu et place du Président sortant... Cet homme ne trouve pas ça suffisamment intéressant puisqu'il ne sera pas au final Président de région Ile de France mais seulement conseiller régional. L'engagement politique local ne l'intéresse alors pas assez.

    Espérons que les électeurs garderont en mémoire ces deux hommes et ne voteront plus jamais pour eux ni pour un candidat qui n'aurait pas clairement indiqué dès le départ ses intentions en cas de succès ou de défaite...

    NON ce n'est pas la première fois que ça ce produit.
    OUI nous sommes complices de ce genre de situation à ne pas être exigeants (nous abstenir ou voter aveuglément pour ce type d'hommes et femmes politiques).

  • unique arthur
    unique arthur     

    indemnité d'un simple conseiller régional 3000 euros net, c'était pas assez pour le sicilien!!!!

Lire la suite des opinions (36)

Votre réponse
Postez un commentaire