En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La Grèce et ses frontières terrestres avec les Balkans: Albanie, Macédoine, Bulgarie et Turquie.
 

Une sortie d’Athènes de la zone euro n'aurait pas uniquement des conséquences économiques sur le Vieux continent, mettent en garde de nombreuses personnalités du monde diplomatique. Explications.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • Altas
    Altas     

    Le facteur géopolitique a été jusqu'à présent ignoré à tort, comme le souligne Georges Prévélakis. C'est bien un Grec ? Donc partiel avec plein d’excuse.
    C’est même communiquant nous disant tout et son contraire seulement le moment. Grave hier, pas Grave aujourd’hui.
    Comme d'ailleurs, les experts en économie Grec avec l’aide des U.S.A dissimulant la dette Grecque pour l’entrée dans la zone euro.
    Maintenant, une menace terroriste à la porte de l’Europe si la Grèce est livré à elle-même ? C'est de la pure sinistrose ! Jouer sur la peur qui à en rajouter.
    Déjà, la Grèce aura toujours le soutien de l’Europe mais en cas de sortie, mais les chinois et les russes ne sont pas loin, ils peuvent être des partenaires de choix économiquement et militairement pour la Grèce mais cela n’arrange pas finalement les USA.
    Alors la question est simple, peut-être donner aux Grecs l’opportunité d’un avenir meilleur en remettant les crédits à zéro, mais plus dans la zone euro et ils vont être les gagnants économiquement.

  • antelo
    antelo     

    La Grèce, la Grèce, la Grèce...Mme Merkel : il me semble que l'état allemand a une très grosse dette envers la Grèce depuis la fin de la dernière guerre...dette que vous n'avez jamais payée à la Grèce, peut-être que si vous teniez également vos engagement, ce pays pourrait en rembourser une grande partie. ...

  • beaudolo
    beaudolo     

    @583596 , quand on élit un gouvernement c'est pour gouverner! Si pour chaque problème il faut faire un référendum cela ne sert plus à rien d'avoir un gouvernement. En outre nos gouvernants sont censés être plus qualifiés que nous pour diriger un pays! un exemple:
    vous gagnez au loto une très grosse somme d'argent que vous souhaitez bien évidemment placer; vous avez le choix entre deux attitudes possible, la première consciste à aller au café du coin et à faire voter les clients sur la solution qu'ils vous conseillent pour placer votre argent, la seconde vous allez voir un conseiller financier, spécialisé dans la gestion de portefeuille; laquelle de ces deux solutions choisirez-vous?

    Altas
    Altas      (réponse à beaudolo)


    Vous parlez des mêmes experts qui ont dissimulé les vrais comptes Grecs pour l'entrée dans la zone euro ?
    C'est exactement ce genre de mentalité d'un ego surdimensionné qui permet ce genre de dérive anti-démocratie, je ne mentionne même pas de l’impunité qui en découle par ceux au pouvoir.

    D'ailleurs les dettes souveraines, Ce n’est pas nos gouvernements justement le problème ?
    Pour ma part, ce referendum n’est qu’une instrumentalisation politicienne.

    Grincheux
    Grincheux      (réponse à beaudolo)

    C'est vrai avec un dictateur comme vous les aimez, c'est plus simple, le peuple n'a plus besoin de se poser de questions.

  • 583596
    583596     

    Les grecs ont pu en une semaine organiser un referendum. En France, nous pourrions le faire sur le déclenchement des guerres, le nucléaire ou le solaire, l'aéroport de ND des Landes, etc. et ça résoudrait bien des problèmes. Evidemment ça dérangerait le jeu des hommes politiques qui savent ce qui est bon pour nous ...

  • santaapolonia
    santaapolonia     

    mme merkel de fer et son gouvernement ne veut rien entendre a nous aussi peuple français d'etre dans la rue pour faire entendre nos voix nous sommes capable de le faire pour charlie hebdo mais pas pour la grèce c'est honteux de ne pas etre solidaire car demain cela peut etre nous dans le collimateur de l'allemagne dur rigide

  • beaudolo
    beaudolo     

    Un risque géopolitique, peut-être mais ce qui beaucoup plus risqué c'est un éclatement de l'Europe si cède aux provocations des grecs. En effet comment allons -nous justifier un tel comportement face à des pays qui ont fait d'énormes efforts pour se restructurer comme le Portugal, l'Espagne? l'Italie, la Letonie, l'Irlande, l'Estonie..., En outre l'aveu d'une telle faiblesse va conduire d'autres pays à ne plus respecter les critères de Maastritcht, ça peut tout simplement être la fin de l'Europe!

    santaapolonia
    santaapolonia      (réponse à beaudolo)

    déplorable d'avoir pressurisé le peuple espagnole beaucoup plus de pauvre qu'en France je suis d'origineespagnol j'y suis allé il ya tres peu de temps on vous cache beaucoup de chose Podemos va encore gagné du terrain et tant mieux on dirait dans ce pays que l'on veut que de l'ump ou ps dommage que mr Besancenot ne fait pas entendre sa voix

    santaapolonia
    santaapolonia      (réponse à beaudolo)

    moi masstricht c'etait le non a l'époque pour moi protégeons la grèce ou nous entrons en guerre civile car tous les pays membre vont devenir de plus en plus la cible des terroristes et nous serons de vrai passoire il ne faut pas oublier notre passé en 39/45 la grece a beaucoup souffert comme nous Français la solidarité cela existe

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    le medef grecque a aussi ses institue de sondages
    48 heures avant le referundum il donner le oui gagnant ((-:

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Regarder bien cette une de BILD
    c'est révélateur d'une manière de pensé
    Et maintenant souvenez a quels point Melenchon a été critiquer en écrivant sont livre
    "Le hareng de Bismarck" resumer : l’Europe souffre de l’arrogance politique de cette droite allemande (CDU-CSU) conduite par Angela Merkel enfermée dans le corset du capitalisme d’Outre Rhin. Là bas, comme l’explique Jean-Luc Melenchon, le vieillissement de la population impose ses contraintes.Du coup, les retraités forment le gros des électeurs de cette droite. A la différence de notre modèle français où notre système de retraite est un système par répartition, le modèle allemand de retraite est un système par capitalisation. Pour assurer leurs vieux jours, les retraités allemands exigent toujours plus de dividendes et le maintien d’un euros fort. Donc, moins de salaires et d'investissements. Conséquence, c’est la finance qui règne sans partage et même le SPD (le PS allemand) la défend sans complexe dans des coalitions avec la droite.
    Cet ouvrage fera peut être connaître au lecteur ce que l’on nomme « l’ordo-libéralisme » qui règne en Allemagne, c’est à dire cette théorie d’un ordre libéral non discutable dans l’espace public démocratique car selon lui les règles de l’économie sont sacrées et que la politique elle, est objet de passions non rationnelles et dangereuses pour la bonne marche de l’économie.

    vauban
    vauban      (réponse à MANENTIAL )

    " le modèle allemand de retraite est un système par capitalisation"....c'est juste un mensonge !!! La retraite allemande est un système par répartition !!! Et Bismarck a instauré la sécurité sociale en Allemagne 70 ans avant la France qui n'a que copié Bismarck !!!
    Oubliez vite Melenchon et ses bla bla ....





    Grincheux
    Grincheux      (réponse à vauban)

    Autant Mélenchon hurle au loup, autant vous êtes aussi dans la désinformation. Le système de retraite allemand est à la fois par répartition, mais aussi par capitalisation dont la part ne fait qu'augmenter d'année en année. Informez vous avant de blablater .....

    santaapolonia
    santaapolonia      (réponse à vauban)

    les retraites allemandes par capitalisation va voir sur des sites internet serieux ce qui te gene chez mr melenchon c'est qu'il dit des verités que tu ne veux pas entendre

    vauban
    vauban      (réponse à santaapolonia)

    faux archi faux, la retraite allemande est une retraite par répartition pas par capitalisation "Deutshe Rentenkasse" ,
    Pas besoin d'aller sur des sites internet, je vais presque tout les jours en Allemagne !

    santaapolonia
    santaapolonia      (réponse à vauban)

    faux c'est bien par capitalisation les retraites allemandes ils suffit d'aller voir sur le site des syndicats allemand faux la france n'a pas copié bismarck

    vauban
    vauban      (réponse à santaapolonia)

    les syndicats allemands DGB , ben oui la retraite est bien par répartition pas par capitalisation!!!!
    Et l'Alsace-Moselle bénéficie du droit local hérité de Bismarck , droit largement plus avantageux que le droit français ...

    Pytagore
    Pytagore      (réponse à vauban)

    Il ne suffit pas d'affirmer quelque chose pour que ce soit vrai. Le système de retraite allemand que vous prétendez connaitre au prétexte que vous allez faire vos courses en Allemagne est effectivement dominé de plus en plus par la capitalisation. Quant au droit local hérité de Bismarck, vous oubliez simplement qu'il repose sur des cotisations plus importantes que celles que subissent les "Français de l'intérieur", comme vous aimez tellement les appeler !
    Essayez d'être plus objectif dans vos analyses, vous y gagnerez en crédibilité. Et vous éviterez d'encombrer ces lignes avec des propos qui ne convainquent personne tant ils sont partiaux.

    vauban
    vauban      (réponse à Pytagore)

    on voit bien que vous ne connaissez pas la réalité allemande , en France aussi vous pouvez faire de la capitalisation si le cœur vous en dit , encore faut-il le vouloir
    pour ce qui est des cotisations supplémentaires, il s'agit de 1,5% de plus , vraiment pas la mer à boire à condition de réfléchir un peu . Vous avez le choix entre une assurance au tiers et une assurance tout risques pour 1,5% de plus ....
    c'est ça l'objectivité , réfléchissez !

    Pytagore
    Pytagore      (réponse à vauban)

    Et vous connaissez si bien la réalité allemande que vous répondez à côté.
    En ce qui concerne la sécu alsacienne, arrêtez votre intox. Effectivement, vous cotisez plus et vous êtes un peu mieux remboursés. Qu'est-ce que c'est cette histoire d'assurance au tiers et tous risques sinon encore de l'intox.
    Ach... By uns im Elsass...

    sonntag
    sonntag      (réponse à vauban)

    les retraites allemandes ont augmenté de 2,1% au premier juillet

  • pet-de-nonne
    pet-de-nonne     

    Si au lieu de déblatérer on commençait a analyser les raisons des problèmes en profondeur et non au coup par coup, la dette grecque est 3% de la notre... donc pas de problème on aide etpoint final..le choix est l'homme ou le porte monnaie.

    santaapolonia
    santaapolonia      (réponse à pet-de-nonne)

    d'accord avec toi il faut aider la Grece car en plus la france peut le faire que la Gréce ne devienne pas une frontiére passoire pour les terroristes

    gussaoc
    gussaoc      (réponse à pet-de-nonne)

    Je vous rappelle également que toute civilisation, toute société, est régit selon des règles communes! On peut admettre qu une sociéte peut vivre sous une forme"libertaire" .Malheureusement cela s'est relevé utopique. Il y a bien eu de par le monde y compris en France des petites communautés comme vers Thiers dans le Puy de dôme qui ont vécu sous ce modèle en autarcie pendant longtemps!! mais au fur et à mesure que le monde économique évoluait , ces communautés ont été confronté aux même problèmes qui fait que il y a vers 3000 ans l'argent a vu le jour!!!!!! Donc après pour la circulation et les échanges il y a deux règles premières et primordiales: la confiance en l'autre et le respect de sa parole et de sa signature!! mais là c'est un autre débat !! salutations!!!!

  • Klephte
    Klephte     

    Mais pour l'OTAN "le plus grand risque immédiat pour l'UE c'est l'invasion du monde entier par la Russie" MDR ))))......180 000 clandestins depuis janvier en Europe, comme promis par les islamistes de l'ISIS. L'OTAN elle est où?

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire