En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La police, ici devant le domicile d'Ariel Castro, est au coeur de la tourmente après la découverte de trois femmes et d"une petite fille au sous-sol de la maison après près de 10 ans de détention
 

La police admet être allée plusieurs fois chez Ariel Castro, en mars 2000, en janvier 2004 et la dernière fois, il y a huit mois. A chaque fois, elle n’a rien vu.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Carambar
    Carambar     

    le condamner à mort ? pourquoi ? - en prison à vie avec les autres détenus qui vont se charger de lui ... l'objet sexuel ce sera lui

  • alastasar
    alastasar     

    Amis journalistes, pourriez-vous cesser de diffuser les détails de cette sordide affaire jour après jour. La rubrique des faits divers de notre PQR ne s'invite probablement pas dans les colonnes du New York Times alors pourquoi les "séquestrées de Cleveland" sont elles omniprésentes sur nos journaux?! Je suis l'actualité sur Onemoretab pour voir tous les sites d'info en même temps et je n'ai d'autre choix que de suivre cette affaire tant les journaux en font leur Une depuis une semaine. Pur voyeurisme!

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Comme d'habitude les fouilles-m*rde sont à l'action. Et "bidule il a dit "macdonald's"", et "la police n'a pas le don de clairvoyance", et bientôt "qui va rembourser la porte". Et les relai-m*rde font suivre ...

  • KingKong75
    KingKong75     

    La lettre de 2004 est sans doute une ruse d'un mec tordu qui voudrait faire passer pour un gars abusé au cas où il se ferait chopper.

Votre réponse
Postez un commentaire