La Cour suprême demande la libération "immédiate" de Florence Cassez

La majorité des cinq juges de la première chambre de la Cour suprême du Mexique ont décidé de libérer Florence Cassez. Cette dernière est restée emprisonnée sept ans.

S. A. et S. C.
Le 23/01/2013 à 20:45
Mis à jour le 24/01/2013 à 13:14

Florence Cassez est libre. La juge rapporteur Olga Sanchez a présenté son "projet de sentence" au quatre juges de la première chambre de la Cour suprême mexicaine et ceux-ci ont décidé la libération "immédiate" et "absolue" de la Française, aujourd'hui âgée de 38 ans, en raison de la violation de ses droits fondamentaux.

Cette cinquième tentative devant la justice mexicaine aura donc été la bonne pour Florence Cassez, après trois condamnations en justice ordinaire en 2008, 2009 et 2011 et une indécision de la Cour suprême en 2012.

Le jugement ayant été déjà envoyé par courrier spécial à la prison, la Française devrait pouvoir prendre l'avion dès mercredi soir, avec son père Bernard. Son avocat a confié à BFMTV qu'elle ne prendrait pas la parole à sa sortie de prison.

Trois juges sur cinq ont voté en faveur de la libération immédiate de la Française, emprisonnée depuis plus de sept ans. "La mise en scène" de l'arrestation a "mis à mal" le principe de présomption d'innocence, a fait valoir l'un des juges. Une déclaration à revoir en vidéo :

Une décision aussitôt officialisée sur le compte Twitter de la Cour suprême du Mexique :

"Je suis fière de ma fille, elle est formidable"

Sur BFMTV, la mère de Florence Cassez a fait part de sa joie. "Je suis folle de joie, a-t-elle déclaré. Je suis tellement heureuse pour elle, elle s'est tellement battue pour ça, pour son innocence, et que ce soit enfin reconnu, c'est merveilleux, c'est une belle victoire pour elle. Je suis fière de ma fille, elle est formidable", a-t-elle déclaré sur BFMTV, indiquant également que François Hollande l'avait appelée, lui disant être "très heureux".

"Je n’en veux à personne. Vous savez les autorités mexicaines sont comme partout, il y a du bon et du mauvais, Florence a eu la malchance de tomber sur quelqu’un qui lui voulait du mal" a poursuivi sa mère, ajoutant : "Je n’ai plus de rage, je n’ai plus de sentiment négatif, je veux juste profiter de ma fille".

Toute l'actu International

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?