En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
US President-elect Donald Trump answers questions from the media after a day of meetings on December 28, 2016 at Mar-a-Lago in Palm Beach, Florida.
 

Le vainqueur de la présidentielle américaine n'a pas souhaité critiquer les sanctions prises jeudi par Barack Obama contre 35 espions russes. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Gregor
    Gregor     

    "Passons à autre chose" est la phrase favorite des soutiens pro-russes, souvenez vous, Thierry Mariani l'a prononcée à propos de l'annexion de la Crimée, ils veulent qu'on oublie très vite les mauvais coups de la Russie.

  • Gregor
    Gregor     

    "Passons à autre chose" est la phrase favorite des soutiens pro-russes, souvenez vous, Thierry Mariani l'a prononcée à propos de l'annexion de la Crimée, ils veulent qu'on oublie très vite les mauvais coups de la Russie.

  • sonntag67
    sonntag67     

    le FSB cherche à déstabiliser les démocraties, normal pour la démocrature russe.

  • Google-105854899839221737377
    Google-105854899839221737377     

    Ici les gens parles de paix dans le monde lorsque les relations americano-russe serons "réchauffé" par M.Trump ? Si cette paix est fondé sur des mensonges et de la tromperie, ceci devient qu'une mascarade.
    Heureusement qu'il y a une poignée de personnes qui n'ont pas peur de dénoncer et d'attaquer les gros poissons.

  • Dans le brouillard de l'info
    Dans le brouillard de l'info     

    Obama qui qualifie le piratage des emails de membres du partie démocrate "d'ingérence anti démocratique ", il oublie sûrement le piratage des dirigeants européens (dont celui de l'Elysee), c'est la politique du faites ce que je dit mais pas ce que je fais.. Esperont quand même un rapprochement des Américains avec les Russes pour la paix.

  • Toutatis
    Toutatis     

    C'est plutôt l'inverse, le belliqueux et mauvais perdant Obama démontre que Trump est beaucoup plus mesuré que les médias pro Clinton voulaient nous faire croire. Quand le nouveau président prendra les commandes, les relations américaines avec les russes vont se réchauffer et c'est une bonne chose pour la paix dans le monde.

Votre réponse
Postez un commentaire