En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Amérique s'enflamme après la démission du patron de Mozilla, hostile au mariage homo

Mis à jour le
Un homme passe devant une affiche de Mozilla Firefox, dans un salon en 2013.
 

Brendan Eich a démissionné de ses fonctions après la révélation de son soutien financier à un mouvement politique anti-mariage gay. Depuis, la polémique fait rage sur la liberté d'expression et l'influence des milieux homosexuels.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Pierre Desmaizi
    Pierre Desmaizi     

    Le totalitarisme LGBT de la gay-stapo n'a plus de limite. Ils appellent "homophobes" tout ceux qui ne font pas la promotion de l'homosexualité. Ils ont détruit une carrière et peut-être une vie, à quand les exécutions publiques?

  • olreak
    olreak     

    Par ailleurs c'est une très bonne chose pour Mozilla, en quelques jours il avait réussi à pourrir l’ambiance au point que la plupart des dirigeant avaient démissionné plutôt que d’accepter de travailler avec lui. Apparemment c'est le genre de personnage qu'on ne regrette pas de ne pas connaitre.

  • olreak
    olreak     

    Je suis d'accord que les homophobes ne sont qu'une minorité mais elle est effectivement très vénimeuse. Quand on pense que c'est à cause de ces "gens" là que l'homosexualité est encore un motif légitime de licenciement dans certains états des états-unis!

    Enfin bon, le 1er amendement étant ce qu'il est, il est impossible de condamner réellement les campagnes homophobes de ce genre. Alors puisqu'il à lui même chercher à pourrir la vie de millions d’homosexuels en les empêchant de se marier, il est finalement assez logique qu'en retour ils lui pourrissent la vie aussi.

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Oui c'est une minorité venimeuse. Je réutiliserai cet expression qui les représentes bien.

  • felicie
    felicie     

    En Italie les pâtes Barilla ont subi un dévut de boycot parce que leur dirigeant n'envisageait aucune publicité utilisant le syndrome gay. Aux States c'est un dirigeant qui perd son job à cause de la vindicte de la même minorité particuliérement venimeuse. En France c'est le ministre ex-porte parole de Hollande qui essaie de désigner à la vindicte populaire qui dénie sa ligne gender et pro-gay. On va où, là ?

  • pasivite
    pasivite     

    et oui c'est ceux la même qui prônent la tolérence , chercher l'erreur

Votre réponse
Postez un commentaire