En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En Suisse, un enfant de 5 ans soupçonné d'abus sexuels sur des camarades

Une crèche. (photo d'illustration)
 

Un petit garçon suisse de 5 ans est soupçonné d'être l'auteur d'abus sexuels sur certains de ses camarades. La justice a été saisie. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Demokos
    Demokos     

    "Abus sexuel", à 5 ans... bien sûr bien sûr... les glissements sémantiques accélèrent chaque jour. Pourquoi pas "violeur en série", tant qu'on y est. L'influence délétère des séries américaines et l'hyperbole, c'est de plus en plus navrant. Tous les gosses jouent à touche-pipi, celui ci est un peu invasif, suffit de lui expliquer clairement et fermement qu'on ne s'impose pas sur ses petits camarades, ni à coups de pied, ni à coups de quéquette.
    Quant aux commentaires niveau "Détective"... bref

  • sylvie la
    sylvie la     

    c'est arrivé quand mon fils était en cp et nous étions plusieurs parents a se dire qu'il faillait vérifier dans l'entourage familiale ou du bistrot que tenait son grand père. la directrice a convaincu les parents de la petite victime de ne rien faire (mme ne voulait pas de problème qui pouvait l'empêcher de monter en grade) depuis j'ai appris que le jeune "agresseur" (âgé de 20 ans) maintenant a mal tourné, je pense qu'il aurai du y avoir une enquête dans l'entourage de la famille et du café pour savoir ou ce petit avait vu ces gestes car a 6 ans il ne le devine pas tout seul soit il a vu soit on lui a fait subir

  • Rav22
    Rav22     

    Allez, 15 ans de prison et on n'en parle plus. Petit délinquant va. C'est du n'importe quoi. Un peu plus il violait l'institutrice.

Votre réponse
Postez un commentaire