En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le chanteur espagnol Julio Iglesias lors d'un concert à Dubaï au mois de mars
 

Selon une étude britannique, les chansons du crooner espagnol étaient utilisées comme instrument de torture sous Augusto Pinochet, le dictateur chilien.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire