Le rappeur La Fouine cible de plusieurs coups de feu

Le véhicule du rappeur de 31 ans a été la cible de deux tirs de 22 long rifle, ce lundi matin, en banlieue parisienne.

C.P. avec AFP
Le 04/02/2013 à 10:53
Mis à jour le 04/02/2013 à 13:52
Depuis quelques semaines, La Fouine est au coeur d'une rivalité avec les rappeurs Booba et Rohff, alimentée à grands coups de "clash" sur le Web.  (BFMTV)

Le véhicule du rappeur français La Fouine a été la cible d'au moins deux coups de feu, ce lundi matin, dans une rue de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne). Une enquête pour tentative d'homicide volontaire a été ouverte, ont indiqué des sources concordantes.

22 long rifle

"La victime se faisait déposer à son domicile par son chauffeur peu avant 5 heures, quand son véhicule a été la cible de tirs", a expliqué une source judiciaire, précisant que La Fouine avait "entendu deux coups de feu".

Le rappeur, âgé de 31 ans, a alors appelé la police pour demander la venue d'un équipage de police en patrouille "en disant qu'on lui avait tiré dessus", a précisé une source policière.
    
Deux impacts de balle de 22 long rifle ont été constatés sur son véhicule par les policiers, a ajouté cette source. Deux douilles ont par ailleurs été retrouvées sur les lieux, a précisé la source judiciaire.
L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Créteil.

Cet incident intervient le jour de la publication du cinquième album de La Fouine, "Drôle de parcours" (Sony), où le rappeur revient sur son parcours mouvementé de délinquant à star du rap.

Clash à répétition

Depuis plusieurs semaines, La Fouine - Laouni Mouhid de son vrai nom - est au coeur d'une rivalité avec les rappeurs Rohff et Booba, deux autres stars du rap hexagonal, avec qui il s'invective par chansons interposées, sur fond de guerre d'ego et de stratégie marketing.
Dimanche, La Fouine avait créé le buzz sur Internet, avec un nouvel épisode de son "clash" avec Booba.
    
Il a posté sur le Web le titre "TLT" (T'as la tremblote"), un morceau ridiculisant Booba. Une heure plus tard, Booba répondait avec un morceau également intitulé "TLT" (pour "Tue les tous"), dans lequel il l'accusait d'avoir commis une agression sexuelle.

Dans une interview donnée au Parisien et publiée ce lundi, le rappeur avoue être "pressé que ça s'arrête". "Je prends cela à la légère mais je sais que si ça continue, ça peut mal se terminer", ajoute-t-il.

La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?