En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Etonnant quand on sait qu'aux USA et j'en veut pour preuve l'affaire Zimmerman/Martin quand les faits sont suffisamment parlants la décision d'arrêter ou de laisser libre est prise immédiatement par la police. Ici on enferme d'abord, on discute ensuite. On a un état de droit d'un côté, un état de fonctionnaires de l'autre. Mais ne vous en faites pas, hein, on ne va voler que quelques semaines de liberté à la personne, et si c'est pas elle on la relachera sans même un mot d'excuse. Faut dire que grace à ces procédés la France est un pays qui ne connait pas l'insécurité. Mais au moins dans les greffes du tribunaux on fait 35h/semaine.

Votre réponse
Postez un commentaire