Serge Charnay dessert-il la cause des pères ?

Les propos tenus par Serge Charnay, après être descendu de la grue où il s'était retranché à Nantes, ont quelque peu détoné. La ministre déléguée à la Famille lui a retourné une réponse cinglante. Une attitude qui pourrait desservir la cause des pères privés de leur enfant plutôt que de la promouvoir.

D. N. avec Igor Sahiri
Le 19/02/2013 à 8:49
Mis à jour le 19/02/2013 à 9:01

BFMTV Replay du 18 février : les propos misogynes de Serge Charnay - 18/02


Jean-Pierre Rosenczveig revient sur les propos misogynes de Pierre Charnay - 18/02


Lorsqu’il touche le sol, après être resté quatre jours perché en haut d'une grue à Nantes, Serge Charney est applaudi par de nombreux soutiens. Puis, il prononce ses premiers mots. Le discours politiquement incorrect étonne et déroute : "les femmes qui nous gouvernent se foutent toujours de la gueule de papas et ces bonnes femmes croient toujours qu'on ne peut pas changer une couche d'un gamin et s'en occuper", assène-t-il.

>> A lire aussi - Qui est Serge Charnay, le père divorcé de Nantes ?

Ces déclarations brut de décoffrage font leur effet, mais peut-être pas celui escompté. La réponse de la ministre déléguée à la Famille ne se fait pas attendre. Dominique Bertinotti juge que l'homme se "déconsidère" et qu'il "ranime la guerre des sexes".

Les associations gênées par ces propos

De son côté, Serge Charney assure avoir agi pour la cause des pères et rien d’autre. Mais les associations, gênées, se pincent presque pour y croire. "SOS Papa" se désolidarise de l'apprenti grutier et déclare que "ses propos" n'engagent que lui. Du côté de "SOS Les mamans", le son de cloche est le même : "ce papa n'est monté sur la grue que pour lui-même et non pas pour son enfant, ni pour essayer d'arranger la situation".

Les associations sont en revanche sorties satisfaites lundi, à l’issue de leur entrevue avec la garde des Sceaux Christiane Taubira et la ministre de la Famille, juste avant que Serge Charney ne prenne la parole.

Toute l'actu Société

La question du jour

Comprenez-vous que la mairie du 6e arrondissement à Paris veuille "évincer systématiquement" les Roms?