En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité.

Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site.

Merci de votre compréhension et bonne navigation.

Mis à jour le
En pharmacie, ces cinq dernières années, la vente de Ritaline a explosé.
 

La Ritaline, un médicament prescrit depuis une vingtaine d'années pour calmer l'hyperactivité des enfants, divise le monde médical, alors qu'il connaît un regain des ventes en France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
21 opinions
  • loonyl
    loonyl     

    Aucun parents ne souhaite donner de médicament a son enfant et ce n'est pas de bonté de cœur qu'ils le font.
    Les premiers a ce plaindre des comportements sont bien les établissements scolaire et les lieu collectif.ainsi que tout ceux qui n'on développer aucunes tolérances et d’empathie.
    Les symptômes du tda/h ne sont pas de la même ampleur selon l'individu.
    chaque individu est différent. Le trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité n'est pas matière a rire ni a juger.
    Ceux sont des personnes qui souffrent et les symptômes augment selon le niveau de stresse.Certains pourront apprendre des conduite comportemental sans médicament d'autre non, mais dans les 2 cas des stratégies comportemental sont a mettre en place dans tout les lieux de vie car la personne souffrant d'un tda/h est touché dans toutes les sphères de sa vie.
    Et ce n'est ni en jugeant ni en criant sur ces enfants qu'ils arriveront a ce modulé.Ce sont des personnes avec de grandes qualité humaines et des défauts.Grande qualité demande plus d'effort pour amélioré leurs défauts.Ils sont sensible (hypersensibilité) mais plus ont n'est méchant avec eux,plus ils le deviennent.(Ils deviennent ce que vous êtes).
    Etre surdoué ce n'est pas être plus intelligent c'est d'avoir un mode de fonctionnement différent.voir livre'trop intelligent pour être heureux' et comprendre le tda/h 'Mon cerveau a besoin de lunette'et 'mon cerveau a encore besoin de lunette'.
    Avant d'écrire un gros titre mensongère et remplis de jugement, on s'informe car la souffrance de ces personnes s’amplifient part vos dire.D'autant que le troubles est mal connu en france,et mal accepter.!!!!
    N'oubiez pas,eux, ont un sens développer L 'EMPATHIE'!!!!

  • Gaeos
    Gaeos     

    Je remarque que le témoignage des principaux concernés est rarement sollicité.
    Afin de donnez le point de vu de ceux ci, je vais donc moi même témoigner.

    Je suis âgé de 15ans etprend moi même de la ritaline, et n'en suis absolument pas dépendant. Je préfère même réduire les quantités le week-end ou durant les vacances, c'est à dire où j'ai moins besoin de me concentrer (durant les vacances, je m’arrête totalement,sauf durant les rassemblement de familles).
    Je veux bien admettre qu'au début du traitement, le patient et épuisé, et peut effectivement donner l'impression d'être drogué. Mais c'est pour soigner l'hyperactivité.
    Je suis assez âgé pour dire que sans traitement, je cède à toutes mes envies (ex:Lors d'un entretiens dans un bureau, si il y a un élément de décoration dont je suis curieux de savoir ce que c'est, je le prend et "joue" avec),tandis qu'avec ritaline,je me contrôle (je réfléchi, mais n'y touche pas, et reste donc concentré sur l'entretien).
    Prenant le traitement depuis longtemps, je me comporte comme un ado normal quand j'ai le traitement, et comme un quelqu'un qui a pris un litre de caféine pure quand je ne l'ai pas.
    Néanmoins, je veut bien admettre la qualification de drogué UNIQUEMENT pour ceux qui en prenne sans en avoir besoin. Car pour un non-hyperactif (dans le cadre de ce que je vais dire, je serait tenté de dire abruti), les effets de la ritaline (du moins temporairement) peut être "amusant" car ayant des effet symilaire a une drogue "shootante".
    Il est à noter que ce médicament peut avoir l'effet inverse sur ceux qui n'en on pas besoin.

    Et pour vous donner un exemple concret, je vais vous donner le mien.
    Je suis hyperactif ET précoce.
    Durant mon enfance (avant le traitement), je ne tenais pas en place, et un directeur d'école incompétent à même essayé de convaincre mes parents de me placer dans un centre pour handicapés mentaux.
    Un professionnel du TDAH m'a prescrit ce traitement, j'ai changer d'école, vois ce médecin chaque année, et je peut depuis lors facilement réussir mes études.

    Je suis contre les drogue dur, mais je n'ai rien contre les douces (mais je n'en prendrait jamais, car néfaste pour la santé et rendant accro). Mais je tien à vous faire remarquer que, de par leur effet et par définition, beaucoup de produit courant sont des drogues: antidépresseurs, aspirine, tabac, et même l'alcool.

    Espérant avoir aiguisé votre esprit critique en vous donnant le point de vue d'un concerné.

  • Dominique Dupagne
    Dominique Dupagne     

    Je viens de rédiger une fiche d'information sur la RITALINE chez l'enfant.

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •