Racisme: enquête sur des policiers qui organisent une "soirée negro"

Des agissements à caractère raciste, pris en photo, ont été signalés à la police. Il s'agirait de policiers du Val-de-Marne, déguisés lors d'une soirée privée. L'IGPN a ouvert une enquête.

Alexandra Gonzalez
Le 10/06/2014 à 18:27
Mis à jour le 11/06/2014 à 14:40
Cette photo, postée sur Facebook par Claudy Siar, ancien délégué interministériel, a entraîné l'ouverture d'une enquête au sein de la police. (Claudy Siar - Cran)

Les trois photos circulent sur les réseaux sociaux depuis le début du mois de juin. On y voit plusieurs personnes, le visage peinturluré de noir, une banane à la main, le corps vêtu de tissus colorés, l'un d'eux mimant un singe. Le caractère raciste de la scène ne fait absolument aucun doute.

L'affaire est d'autant plus préoccupante qu'il pourrait s'agir de policiers travaillant dans le Val-de-Marne, lors d'une soirée privée au domicile de l'un d'entre eux, selon nos informations. De fait, les autorités prennent ces accusations au sérieux: la "police des polices", l'IGPN, a été saisie d'une enquête administrative en fin de semaine dernière, a-t-on appris ce mardi auprès de la direction générale de la police nationale.

Ils voulaient "juste faire une soirée negro"

L'affaire éclate le 3 juin dernier, lorsque Claudy Siar, ancien délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer, poste trois photos sur Facebook, tout en indiquant qu'une femme policière s'apprête à dénoncer les faits à sa hiérarchie. Partagés plus d'un millier de fois, les clichés soulèvent rapidement une polémique.

Claudy Siar, joint par BFMTV.com, nous raconte comment il est entré en possession de ces clichés. "Une personne que je connais m'a signalé l'existence de ces photos sur le compte Facebook d'une amie à elle. Devant moi, elle l'a appelé et lui a fait part de son choc. Prise au dépourvu, son amie a minimisé les faits, arguant qu'ils "voulaient juste s'amuser" entre amis, et "faire une soirée negro". Elle a immédiatement retiré les photos, mais les captures d'écran avaient déjà été faites. Convaincu qu'il ne s'agissait pas là d'un canular, j'ai décidé de les diffuser", explique le fondateur de Tropiques FM.

Et de poursuivre: "Cela nous ramène aux représentations des Noirs du temps du cinéma muet. Dans l'imaginaire de cet homme que l'on voit sur l'une des photos, le Noir est un singe. On ne peut pas laisser pas cela. Mais au-delà de la répression, je pense que c'est par le dialogue qu'il faut reconstruire l'imaginaire des gens", explique très posément Claudy Siar, qui s'est félicité par ailleurs de "la réaction extrêmement rapide de la police à réagir et à ouvrir une enquête. Les enquêteurs qui m'ont contactés étaient sincèrement choqués".

Des jouets "zoulou" et du "colonial chic"

Le Conseil représentatif des associations noires de France a demandé vendredi dernier à être reçu par le ministre de l'Intérieur à ce sujet, sans réponse pour le moment. "Depuis l'époque de l'esclavage, ce type de spectacle raciste existe", explique à BFMTV.com Louis-Georges Tin, président du Cran. "Il n'y a pas très longtemps, le magazine Vogue avait grimé des mannequins dans le style colonial chic. Plus récemment encore, une société avait commercialisé des jouets pour enfants dans le style "zoulou". On s'amuse du Noir sauvage", rappelle-t-il. "Pour mesurer la gravité des faits, il suffit de s'imaginer des gens se déguisant pour une 'soirée youpin', ou une 'soirée bougnoule'."

De source proche de l'enquête, on a précisé mardi qu'une femme, qui n'est pas policière, a effectivement signalé ces agissements qui se sont déroulés, selon elle, lors d'une soirée privée réunissant des policiers en civil et hors service, ce qui l'a "choquée". Il reste "à vérifier qu'il s'agit bien de policiers" et  "si c'est avéré, ces faits sont graves", a dit la même source.

Toute l'actu Société

La question du jour

La France doit-elle livrer le 2e bateau Mistral à la Russie en 2015?