En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Emmanuel Giboulot, viticulteur bio.
 

1.000 euros, dont la moitié avec sursis, telle est le montant de l'amende requise à l'encontre du viticulteur bio jugé à Dijon pour avoir refusé de traiter ses ceps contre une maladie, la flavescence dorée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • felicie
    felicie     

    Et la "justice" continue sans relâche à se dévaloriser toute seule.

  • Hybow
    Hybow     

    Tellement vrai...

  • Dumo
    Dumo     

    C'est ça la France ! quand on ne rentre pas dans le moule, l' uniformité, la justice avec ses normes (décidées par une minorité d' individus) vous condamne comme délinquant ! . Le pire c' est qu' il y a de nombreux citoyens français qui ignorent les manipulations faites pour servir l' intérêt de cette minorité qui défend l' intérêt d' Industriels puissants en fabrication de produits chimique et teneurs de l' agro-alimentaire !

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    Emmanuel Giboulot ! Tiens bon ! nous sommes avec toi !!

  • jojo bo
    jojo bo     

    ceci est tout bonnement scandaleux et montre l'emprise des lobbies ! respect de la nature est le maître mot ! il est des moyens naturels de lutter contre les maladies et attaques ! ils sont toujours bien plus efficaces et curatifs que tous les pesticides Bayer & co! mais voila leur comissions sont importantes et dans les lycées agricoles on n'apprends pas l'agriculture traditionelle ! non mais celle de Bayer et Montsanto !!!! Et notre santé se dégradé ! allergies en tout genre , cancers a volonté , etc... etc...

Votre réponse
Postez un commentaire