En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La Fashion week de Bordeaux a du fermer prématurément. (photo d'illustration)
 

De "très nombreuses infractions" ont été constatées par des inspecteurs du travail à la première Fashion week de Bordeaux. La préfecture de Gironde a annoncé samedi sa fermeture avant terme.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • felicie
    felicie     

    Les règles, les règles, on n'entend que ça ! A force de petites ficelles on cloue au sol n'importe quel Gulliver, dans ce pays ! C'est d'autant plus terrible que les petits et grands fonctionnaires qui nous y emberlificotent à plaisir n'en sont jamais les victimes, puisque ce sont eux qui justifient leurs salaires par cette (mauvaise) action continue et qui tirent donc personnellement les marrons du feu. Et qui font proliférer par parasitisme tous ces métiers juridiques, qui, sous le couvert de conseiller et aider un public privé et professionnel délibérément noyé dans la forêt accumulée jusqu'à l'absurde des lois et règlements, parachèvent le désastre économique ! Alors les règles telles qu'on nous les impose à l'heure actuelle, vous devinez ce qu'en pensent tous ceux qui ne sont pas à l'abri de la sacro-sainte titularisation qui permet tout et son contraire sans risque de sanction, c'est-à-dire les VRAIS actifs ?

  • Breizhatao35
    Breizhatao35     

    et si on vous faisait travailler sans contrat, que diriez vous! Les regles doivent etre respectés par tous!

  • AUTREMENT DIT
    AUTREMENT DIT     

    CES NORMES ET CONTRAINTES STUPIDES, COMME VOUS DITES, SONT RESPECTEES PAR D'AUTRES.
    A force d'accepter tout et n'importe quoi, on reviendra à l'esclavage. Les employeurs demandent le travail libre le dimanche. Après se sera la nuit aussi et 7J/7J. A quand le paiement d'un droit à l'employeur pour travailler???? Arrêtons de nous auto-flageller.
    Quand on est jeune et que l'on veut créer on se renseigne de plus les loueurs de salles et autres ne sont pas sans reproche, qu'ont ils vérifié??? Et si il était arrivé une
    catastrophe (incendie, écroulement du toit, explosion, attentat ou tout autre) concernant tous ces gens non déclarés vous auriez sûrement félicité les organisateurs et les bailleurs et vous auriez bien sûr hurlé après l'Etat et ses services.

  • Nelson
    Nelson     

    C'est bien la France ça, emm..... pêcher ceux qui veulent réaliser quelque chose avec toutes ce normes et contraintes stupides !

Votre réponse
Postez un commentaire