Peillon "encourage la propagande homosexuelle dans les lycées publics"

REACTIONS - La lettre de Vincent Peillon envoyée au responsable de l'école libre continue de susciter la polémique. Le FN compte dessus pour mobiliser les opposants au mariage dimanche prochain.

Jérémy Trottin et Timothée Leblanc
Le 08/01/2013 à 6:07
Mis à jour le 08/01/2013 à 6:08

La polémique Vallaud-Belkacem-Boutin sur la mariage homo continue


La lettre de Vincent Peillon envoyée aux responsables de l'enseignement catholique n'en finit pas de susciter la polémique. Si pour Jack Lang, le ministre de l'Education "a accompli son devoir", la droite, de l'UMP au FN, estime que Vincent Peillon bafoue les spécificités de l'enseignement libre.

>> A LIRE AUSSI : Mariage homo : "l'enseignement catholique n'est par définition pas neutre"

"Il ne doit y avoir dans l'école ni ingérence des opinions politiques, ni invasion des intérêts économiques. On doit préserver l'école" a plaidé le ministre, lundi sur RTL. Et pour préserver l’école, le ministre ne veut pas faire la distinction entre le privé et le public. Il refuse que des débats soient organisés d’un côté comme de l’autre.

"Propagande homosexuelle"

"Dans l'enseignement privé, on peut organiser des débats dans le temps périscolaire. C'est tout ce que Monsieur de Labarre demandait", s'élève la députée UMP Valérie Boyer.

Pour Bruno Gollnisch, conseiller régional Front national, Vincent Peillon "au nom de la liberté et de la tolérance, encourage la propagande homosexuelle dans les lycées publics. Et au nom de la liberté et de la tolérance, il prétend empêcher les écoles confessionnelles de rappeler les exigences de la morale naturelle".

Guerre scolaire

Aujourd’hui la droite compte bien capitaliser sur ce débat et entretenir cette guerre scolaire pour mobiliser un maximum de Français dimanche, jour de manifestation des opposants au mariage pour tous.

>> A LIRE AUSSI : Le FN appelle ses sympathisants opposés au mariage pour tous à manifester

La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?