En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manifestation de policiers sur la place de la République à Paris, le 19 octobre 2016.
 

Après deux nuits de manifestations, des policiers sont de nouveau rassemblés ce mercredi soir dans la capitale. Près de 300 agents ont sillonné la capitale toute la soirée pour exprimer leur soutien à leurs collègues de Viry-Châtillon et dire leur "ras-le-bol".

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • fassi51
    fassi51     

    Quand ce sera l'armée qui commencera à bouger , alors ce sera le crépuscule des politiques de tous bords qui ont amené la France à la ruine et au chaos depiis 45 ans.

    bergheim
    bergheim      (réponse à fassi51)

    je suis heureux de vivre dans un pays "ruiné" aussi riche que la France !

  • fassi51
    fassi51     

    Quand ce sera l'armée qui commencera à bouger , alors ce sera le crépuscule des politiques de tous bords qui ont amené la France à la ruine et au chaos depiis 45 ans.

  • vauban
    vauban     

    3 décembre 2009 : Les policiers crient leur «ras-le-bol»

    Une mobilisation rare. Jeudi, entre 2000 et 6000 policiers (selon la direction générale de la police ou les organisateurs) sont descendus dans les rues de plusieurs villes de France. A l'appel de l'Union SGP-FO/Unité police, premier syndicat de gardiens de la paix, ils ont exprimé leur «raz-le-bol» face à la «politique du chiffre», aux «quotas de contraventions» et aux «effectifs en baisse».

    En ligne de mire des gardiens de la paix, la Révision générale des politiques publiques (RGPP), qui «n'a qu'un but : réduire les dépenses de l'Etat et démanteler les services publics essentiels». En 2010, assurent-ils, «2.000 emplois disparaîtront» dans la police qui «n'aura plus les moyens d'assurer convenablement la sécurité».
    21 juin 2010 : Les effectifs de la police ramenés au niveau de 2002

    "Plus de missions, moins d'effectifs. C'est le lot d'une grande partie des services de l'Etat, mais la police est dans une situation particulière tant les questions de sécurité sont un enjeu politique majeur pour le président de la République.

    Depuis le début de la révision générale de politiques publiques (RGPP), près de 5.000 équivalents temps plein ont été supprimés dans la police nationale, ce qui ramène à 144.000 le nombre de fonctionnaires de police sur le territoire, soit le niveau de 2002.

  • Wake-up
    Wake-up     

    Plus de 1000 policiers sur Paris quel intérêt d'amoindrir les chiffres...

  • vauban
    vauban     

    — 7 novembre 2002

    Environ 150 policiers se sont rassemblés hier à Rodez (Aveyron) pour protester contre le projet de redéploiement des forces de police envisagé par le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy.

  • Facebook-10154081148577684
    Facebook-10154081148577684     

    Merci de réapprendre à compter. Hier soir il y avait au moins 1000 flics dans la rue a Paris....

  • vauban
    vauban     

    Plusieurs centaines de policiers hurlent leur mépris du régime parlementaire devant l’Assemblée nationale au terme d’un défilé non autorisé, les gendarmes mobiles refusent de disperser la manifestation. Nous sommes à Paris, le 13 mars 1958 et depuis à diverses reprises sous les gouvernements successifs le policiers ont manifesté!!!

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à vauban)

    Ils ne méprisent pas le régime parlementaire mais bien les incapables qui nous gouvernent, ces incapables qui eux les méprisent, eux qui ne sont pas capables ne fusse que donner des ordres cohérents!

    vauban
    vauban      (réponse à beaudolo)

    Avril 2012 les syndicats de police ont manifesté sur les Champs-Elysées.
    5 déc. 2001 - C'est en uniforme que les gendarmes ont manifesté.

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à vauban)

    C'est normal, ce gouvernement n'entends que cela, encore, ils n'ont pas "cassé" comme les fous furieux de la CGT!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Je remets mon commentaire:
    Les militaires devraient faire pareil, cela permettraite aux Français de connaître la condition militaire (soldes, temps de travail, équipement, effectifs) ainsi que les conditions d'exercice du métier.
    Il est plus que temps que la grande muette prenne la parole!

  • Rien à perdre
    Rien à perdre      

    Je vous dis à tous bravo mais faites attention au retombées la racaille va profiter de votre mobilisation ailleurs er effectuer des délits. Et n oublier pas vous serez les responsables pour notre bonne justice francaise

  • Rians83
    Rians83     

    Je soutiens les forces de l'ordre sans oublier les pompiers dont j'ai porté la tenue 38 ans.

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire